{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×
Art féministe
Mouvement artistique

L'art féministe est un mouvement artistique contemporain regroupant des artistes et des œuvres revendiquant ou s'inscrivant dans un discours féministe. Son apparition, dans les années 1960 et 1970 est concomitante à la prise d'ampleur du mouvement féministe, mais également à l'émergence de nouvelles formes d'expressions artistiques, comme la performance.

En France, la formation des femmes artistes ne devient possible que lorsque les Beaux Arts leur autorise l'accès à la formation. L'Académie Royale de peinture et de sculpture créée en 1648 les accepte bien qu'elles ne puissent pas suivre les enseignements réservés aux hommes, comme celui du nu, et bien qu'elle émet une résolution en 1710 de ne plus les admettre, même si elle n'est pas vraiment appliquée. un afflux d'artistes féminines à l'académie fait craindre la concurrence pour les artistes hommes, et le 31 mai 1783 un quota de quatre femmes maximum est fixé.

A la Révolution, les académies royales sont démantelées et on crée l'Institut, qui exclut les femmes artistes après des débats houleux sur la question de la mixité, auxquels Maximilien Robespierre participe. L'Académie des beaux-arts créé en 1816 n'accepte pas les femmes non plus. Le prestigieux prix de Rome admettra une femme seulement en 1903.

Le salon des femmes peintres et sculpteurs est fondé en 1881 pour revendiquer l'égalité des droits entre artistes hommes et femmes.

L'art dit féministe apparaît dans les années 1960 et 1970 grâce à un mouvement vers l'art féministe (en), qui, au sein de la deuxième vague féministe, a pour but de produire un art qui reflète les vies et les ressentis des femmes. Depuis cette période, on redécouvre aussi les artistes femmes oubliées de l'histoire et parallèlement une réflexion théorique se démarquant des analyses de Clément Greenberg inclue des données sociétales telles que le sexe, le genre et la race dans l'analyse des œuvres produites.

Dans les années 1980, alors que l'antiféminisme connaît un regain lié à Reagan aux États-Unis - c'est le backlash ou « retour en arrière », des artistes féministes répliquent, à l'instar des Guerrilla Girls, lesquelles empruntent des costumes de gorille et des pseudonymes liés aux figures féminines historiques, et comptabilisent la présence des femmes au sein des expositions organisées dans les grands musées new-yorkais.

Plusieurs questionnements se posent aux femmes artistes dans les années 1970 : faut-il prendre part au système ou tenter de l'annihiler ? Y a-t-il possibilité d'influer sur le cours de l'art, et intérêt à la faire ? Existe-t-il un « art féminin » inaccessible aux hommes ? La notion même d' « art féministe » pose question, pouvant laisser supposer soit une essence féminine, soit un style particulier, soit encore un engagement militant. Or les formes de ce que l'on peut associer à l'art dit féministe sont très diverses et les liens entre féminité, art et féminisme plus ou moins forts. La délimitation d'un art féministe est difficile à établir quand, par ailleurs, des formes d'activisme, sans relever à proprement parler du domaine de l'art, empruntent ses formes. L'exposition en 2016 à la Galerie Michèle Didier réunissant les Guerilla Girls et le groupe d'action féministe La Barbe rendait compte de ces glissements possibles.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →

Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_féministe

Montre plus ... Moins ...