{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Roger Bissière

Roger Bissière

Поделиться: Article Wikipedia

Roger Bissière, né le 22 septembre 1886 à Villeréal (Lot-et-Garonne) et mort le 2 décembre 1964 à Boissièrette (commune de Marminiac dans le Lot), est un peintre français de la nouvelle École de Paris.

Il est l'aîné de la génération des artistes qui font apparaître dans les années 1950 la peinture non figurative.

Roger Bissière naît à Villeréal (Lot-et-Garonne) où son père, dans une tradition familiale remontant à 1816, est notaire. À partir de 1898 il est interne au lycée de Cahors. Son père achetant une charge d'huissier à la Banque de France et s'installant à Bordeaux en 1901, il y poursuit ses études au lycée Michel-Montaigne jusqu'en 1904. Ayant commencé à peindre en 1903, il préfère ne pas poursuivre des études de droit, et s'embarque en 1904 pour Alger où il travaille près d'un an auprès du peintre orientaliste Rochegrosse à l'École des beaux-arts. Rentré en 1905 il fréquente les cours de Paul-François Quinsac à l'École des Beaux-Arts de Bordeaux puis, brièvement, l'atelier de Gabriel Ferrier à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris où il s'installe en 1910, au 13 rue des Quatre-Vents puis au 35 rue de Seine. Il expose alors pour la première fois au Salon des artistes français. Il séjourne en 1911 à Londres (où, vraisemblablement, il enseigne, avec son ami Jean-Raymond Guasco), puis à Rome, invité à la Villa Médicis par son ami Jean Dupas. À partir de 1912 et jusqu'en 1920 il écrit des articles (les premiers sous le pseudonyme de Cadoudal) sur la peinture dans plusieurs journaux, l'hebdomadaire parisien L'Opinion mais aussi Le Voltaire, Paris-Midi, L'Action quotidienne et Le Siècle. Pour la presse, il réalise aussi des dessins humoristiques.

Exempté dès 1907 puis en 1914, Roger Bissière se rend au front en juin 1914 avec la Croix-Rouge mais un accident d'automobile, près de Soissons, l'oblige à demeurer à l'arrière.

À partir de 1914 il participe à des manifestations collectives (Salon des indépendants, Salon d'automne, Salon des Tuileries et se lie dans les années suivantes avec André Lhote, Georges Braque, Juan Gris, André Flavory. Il se marie le 23 janvier 1919 avec Albertine Lucie Lotte. Il publie en 1920 la première monographie sur Braque, des préfaces (Zadkine) et des articles sur Seurat, Ingres et Corot dans la revue L'Esprit Nouveau créée par Le Corbusier et Ozenfant. Bissière présente en 1921 sa première exposition personnelle à la galerie Paul Rosenberg. En 1923 France Ranson lui demande d'être professeur de peinture et de croquis à l'académie Ranson où il ouvrira en 1934 un atelier de fresque que fréquenteront notamment Alexandre Garbell, Jean Le Moal, Marinette Mathieu et Alfred Manessier. Ayant fondé une association, Les Castors de Montsouris, avec ses amis Louis Latapie, Braque et Ozenfant, il fait construire au 41 square de Montsouris, avec l'aide d'Auguste Perret, une maison dont il conçoit les plans. En 1926 naît son fils Marc-Antoine qu'il surnomme « Loutre » et qui peindra sous le nom de Louttre puis Louttre.B. Entré sous contrat à la galerie Druet en 1923, il la quitte après une dernière exposition personnelle en 1928 puis séjourne un an à Boissiérette en 1932-1933.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Roger Bissière Œuvres
Voir toutes 41 œuvres d'art