{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Jean Le Moal

Jean Le Moal

Поделиться: Article Wikipedia

Jean Le Moal, né le 30 octobre 1909 à Authon-du-Perche et mort le 16 mars 2007 à Chilly-Mazarin, est un peintre non figuratif français de la Nouvelle École de Paris.

Jean, Olivier, Joseph, Le Moal naît en 1909 à Authon-du-Perche (Eure-et-Loir) où son père Joseph Le Moal, d'origine bretonne est nommé, après un premier poste à Saint-Pierreville (Ardèche), comme ingénieur des Travaux Publics. Après de nouvelles affectations de son père, en 1910 au Mans, en 1914 à Seyssel (Haute-Savoie), il passe, pendant la Guerre, deux années dans sa famille maternelle à Saint-Pierreville puis en 1915 séjourne longuement chez son grand-père paternel à Brest.

Peu auprès son retour en 1919 à Seyssel, sa mère, née Jeanne Sabarot, meurt d'une embolie et Jean Le Moal est à partir de 1923 interne au lycée d'Annecy, durant trois ans. Il découvre en 1924 la sculpture, dessine et copie des gravures, réalise des bas-reliefs en plâtre, des sculptures en terre et des médailles.

Venu à Lyon en 1926 pour y suivre à l'École des Beaux-Arts des études d'architecture, intéressé plutôt par la sculpture, Jean Le Moal s'inscrit finalement dans la section d'architecture intérieure, fréquente le musée où il s'initie à l'histoire de la peinture, et lit les œuvres d'Élie Faure. Il peint en 1928 ses premières toiles, sur le motif, en Bretagne.

Quand il s'installe à Paris en février 1929, Jean Le Moal copie des toiles au Louvre (Cézanne, Chardin, Renoir, Rembrandt, Murillo, Poussin) où il rencontre et se lie avec Alfred Manessier. Il dessine simultanément des nus dans les Académies de Montmartre et de Montparnasse (Othon Friesz) et peint des natures mortes. Il fait en 1932 des voyages en Belgique et aux Pays-Bas dont il visite les musées, et en 1934 dans le sud de la France, avec Manessier, puis en Bretagne, peignant ses dernières toiles réalistes.

En 1935 Jean Le Moal découvre à Barcelone les fresques catalanes. Il rencontre et se lie avec Jean Bertholle et le sculpteur Étienne Martin. Avec Manessier, il s'inscrit à l'Académie Ranson, où Roger Bissière a ouvert un atelier de fresque, après y avoir enseigné la peinture. Il en devient le massier et travaille simultanément dans celui de sculpture, dirigé par Charles Malfray sous le patronage de Maillol, en compagnie d'Étienne Martin et François Stahly. Ses œuvres font l'objet d'une exposition à l'Académie en décembre 1936.

Aux côtés de Bertholle, Bissière, Manessier, Étienne Martin, Stahly, Nicolas Wacker, Lucien Beyer, Le Moal expose avec le groupe « Témoignage », animé par Marcel Michaud, qui réunit peintres, sculpteurs, musiciens et écrivains, lors de sa première manifestation à Lyon en 1936 au Salon d'Automne, puis à Paris en 1938 et 1939. En 1937, il travaille à la décoration du Pavillon des Chemins de fer (Félix Aublet, Bissière et Robert Delaunay) de l'Exposition internationale des Arts et Techniques de Paris, avec notamment Bertholle et Manessier, puis réalise avec Jean Bazaine un panneau mural pour le Pavillon des Auberges de Jeunesse.

En 1939 Le Moal réalise une peinture murale pour l'école d'Eaubonne (Val-d'Oise) puis collabore avec Bertholle et Zelman à la réalisation d'un plafond de 1 400 m2 du Pavillon français des Vins à l'Exposition universelle de New York (Herbé et Zehrfuss architectes) et participe à sa mise en place. Il crée ensuite ses premiers décors et costumes pour le Théâtre des Quatre Saisons (Jean Dasté, André Barsacq et Maurice Jacquemont) dont il accompagne comme régisseur la tournée en Bourgogne. Mobilisé en à Draguignan, Jean Le Moal regagne après la démobilisation la Bretagne puis accompagne à Lyon Maurice Jacquemont qui veut y créer un nouveau Théâtre des Quatre Saisons pour la zone libre et se voue pendant deux ans à la création de décors et costumes.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Jean Le Moal Œuvres
Voir toutes 17 œuvres d'art