{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Jean Fautrier

Jean Fautrier

Поделиться: Article Wikipedia

Jean Léon Fautrier, né le 16 mai 1898 à Paris 8e et mort le 21 juillet 1964 à Châtenay-Malabry, est un peintre, graveur et sculpteur français.

Jean Fautrier est un peintre figuratif, qui est avec Jean Dubuffet le plus important représentant du courant de l'art informel, suivant le critique Michel Tapié associé au tachisme. Il est aussi un pionnier de la technique de haute pâte.

Il est d'abord élevé par sa grand-mère irlandaise qu'il adore. Après la mort de son père, puis de celle-ci en 1907, sa mère l'emmène à Londres. Il est admis à la Royal Academy en 1912 où il a comme professeur Walter Sickert. En 1917, il s'engage dans l'armée. Il est gazé sur le front Nord. Réformé et démobilisé, il s'installe à Paris après la Première Guerre mondiale et expose pour la première fois en 1921.

Il vit avec Andrée Pierson, son premier modèle de 1918 à 1935. Entre 1920-1921, il voyage au travers de l'Europe et fait un premier séjour au Tyrol. Il expose ses premiers tableaux à la Galerie Fabre en 1923. Il rencontre la collectionneuse Jeanne Castel qui lui achète des tableaux. En 1924, sa première exposition personnelle à la galerie Visconti est un succès. Jeanne Castel lui présente Paul Guillaume qui devient son marchand et lui verse un salaire régulier jusqu'à la crise de 1929. Durant l'année 1927, il réalise une série de peintures (portraits, natures mortes, animaux écorchés, nus féminins, paysages) où la couleur noire domine, mais qui demeurent de la peinture figurative. En 1928, il séjourne pour la première fois sur l'île de Port-Cros dans le Var dont il peindra plusieurs fois les paysages méditerranéens. Jeanne Castel lui présente André Malraux qui lui propose d'illustrer une édition de l'Enfer de Dante, préparée par Gallimard, projet qui n'aboutira pas.

Alors à cours de ressources, Fautrier devient pendant cinq ans moniteur de ski en Savoie et gère un hôtel, un dancing à Tignes. En parallèle il continue de pratiquer la sculpture avec de nombreux nus et portraits ou tête.

Il rencontre Yvonne Loyer, qu'il épouse en 1935. Ils divorceront en 1942. Il se remet à peindre dès 1937 des paysages, des glaciers, des lacs de montagne, des couchers de soleil où se lit l'influence de Turner. Il rentre à Paris en 1940, où il rencontre Thérèse Malvardi qui devient sa nouvelle compagne. Son atelier boulevard Raspail devient un lieu de réunions pour la Résistance et de boîtes aux lettres. Il participe aux salons parisiens et expose à la galerie Alfred Poyet. Il est arrêté par la Gestapo allemande en janvier 1943. Il est libéré grâce à l'intervention d’ Arno Breker, à la demande de Jean Paulhan. Il rejoint Chamonix, puis trouve refuge à Châtenay-Malabry dans un pavillon isolé de la Clinique Psychiatrique. A cent mètres de son atelier, la Gestapo et la carlingue viennent déposer des corps torturés de nuit ou fusiller les résistants au lieu dit "l'Orme mort". Il commence à peindre sa série "les otages", suite de tableaux où un simple empâtement blanc et rond est entouré d'un fond vert d'eau, un simple trait rouge semblant former un nez, un œil tuméfié ou des blessures.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Jean Fautrier Œuvres
Voir toutes 43 œuvres d'art