{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

William Hogarth

William Hogarth

Поделиться: Article Wikipedia

William Hogarth, né à Londres le 10 novembre 1697 et mort à Chiswick le 26 octobre 1764, est un peintre, graveur et philanthrope anglais.

Enfant de la Glorieuse Révolution, très tôt reconnu par la critique et identifié en France dès 1753 par Denis Diderot comme un brillant esprit, Hogarth est un artiste complet, qui embrassa plusieurs modes d'expression, et dont l'influence se perpétue jusqu'au début du XXe siècle. Premier artiste libre et singulier de l'école anglaise de peinture, il n'hésite pas à utiliser la presse et ses réseaux d'amis pour défendre ses idées, tout en exprimant, tant par la plume que le pinceau, les errances, les plaisirs et les contradictions morales de son époque.

William Hogarth est né dans le quartier de Bartholomew Close, à Londres, de Richard Hogarth, un professeur de latin et rédacteur de manuels d'enseignement, et Ann Gibbons, le couple a trois enfants, dont deux filles, Mary et Ann. Le père, originaire du Westmorland, fait modestement vivre sa famille de son métier de maître d'école. Il décide d'ouvrir en 1703 une sorte de coffee-house réservé aux adeptes de la langue latine, mais il fait faillite en 1707 et écope de cinq ans de prison à Fleet pour dettes : son épouse Ann et ses trois enfants sont contraints de vivre à proximité de la prison dans un local réservé aux familles de débiteurs. En 1712, Richard est libéré, et devient correcteur d'épreuves d'imprimerie et la famille emménage sur Long Lane, quartier de Smithfields (celui des graveurs et des orfèvres).

L'année suivante, à seize ans, l'adolescent entre comme apprenti dans l'atelier d'un graveur sur argent métal, Ellis Gamble (actif de 1712 à 1733), membre de la Merchant Taylor's Company, sur Blue Cross Street (Leicester Fields), où il cisèle des emblèmes sur des pièces d'orfèvrerie jusqu'en 1720, ainsi que des cartes-adresses (trade card), petite pièce de gravure reportée sur papier épais destinée aux artisans et fournisseurs londoniens, et des ex-libris.

En 1718, le père de William meurt. Le voici chargé de famille.

Décidé à gagner de l'argent par ses propres moyens et à aider ses proches, Hogarth se lance à son compte à partir d'avril 1720, date à laquelle il édite sa propre carte de visite commerciale : installé chez sa mère, il se présente comme graveur. Ses premiers clients sont des commerçants et des éditeurs. La même année, il entre à l'académie de peinture de St Martin's Lane fondée par Louis Chéron et John Vanderbank, au moment où Londres est en proie à une fièvre financière qui conduit à l'effondrement durant l'automne de la South Sea Company, un désastre ruineux qui va traumatiser la capitale.

Il exécute en 1721 sa première pièce gravée à connaître un certain succès, Emblematical Print on the South Sea Scheme, d'une part, parce qu'il inaugure là un nouveau genre avec une originalité qui trouve son public, la satire, et d'autre part, parce qu'il va tenter de rompre le monopôle du marché des estampes détenu par la Stationers' Company (en), et, s'associant avec ses amis graveurs, réveille le milieu londonien de l'illustration, plutôt conformiste. Durant les quatre années suivantes, il produit de nombreuses estampes satiriques, comme The Bad Taste of the Town (1724), dont l'un des points d'ancrage est le théâtre (la scène mais aussi celui de la vie londonienne, de ses manies et ses hypocrisies).

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
William Hogarth Œuvres célèbres
Voir toutes 144 œuvres d'art
Avertissement