{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

La Nativité mystique

Sandro Botticelli

La Nativité mystique

Sandro Botticelli
  • Date: c.1500
  • Style: Early Renaissance
  • Genre: peinture religieuse
  • Media: canvas, tempera, oil
  • Dimensions: 109 x 75 cm
  • Commande La Nativité mystique Reproduction peinture à l'huile
    Reproduction
    de commande

La Nativité mystique (Natività mistica en italien) est une peinture à huile sur toile (108,5 × 74,9 cm) exécutée, autour de 1500-1501, par Sandro Botticelli, et conservée à la National Gallery de Londres.

L'œuvre est l'unique qui soit signée et datée par Botticelli ; son histoire est néanmoins obscure voire énigmatique. Le tableau qui était probablement destiné à la dévotion privée d'une noble famille florentine est souvent considérée comme le dernier chef-d'œuvre de l'artiste précédant une longue période d'inactivité avant sa mort, comme l'atteste une lettre à Isabelle d'Este en 1502.

La Nativité mystique a été perdue de vue pendant trois siècles et ce n'est qu'au XVIIIe siècle qu'un anglais dénommé William Young Ottley, un riche amateur d'art, vit l'œuvre encore inconnue (Botticelli n'étant pas encore apprécié comme un auteur reconnu), à la Villa Aldobrandini ; il l'acheta et l'emporta à Londres. À sa mort la peinture rejoint la collection Maitland est à la mort de ce dernier la National Gallery de Londres s'est porté acquéreur en 1848.

Le titre « Nativité mystique  » a été attribué par la critique moderne afin de souligner le symbolisme complexe de la scène.

Le thème du tableau est une vision de la Nativité du Christ, interprétée comme une Adoration de l'Enfant avec Marie, les bergers et les mages entre des chœurs d'anges, inspirée par les prophéties de L'Apocalypse selon saint Jean.

Une inscription en grec approximatif figure en haut du tableau (traduction) : «  Moi Sandro ai fait ce tableau à la fin de l'an 1500 durant les troubles dont est victime l'Italie à la moitié du temps après le temps accordé au onzième chapitre de saint Jean dans le second sceau de l'apocalypse après la disparition du diable pendant trois ans avant qu'il ne soit enchaîné au douzième chapitre [comme il s'est enterré lui-même] ».

Au-dessus de la toiture de la crèche se trouvent trois anges avec des habits blancs, rouges et verts. Ils entonnent un chant en tenant un livre de chant entre les mains. Plus haut, au-delà d'un bosquet qui entoure la grotte, composé d'arbrisseaux élancés disposés en demi-cercle et le ciel bleu azur, le ciel s'ouvre en Paradis sur fond d'or dans lequel un groupe de douze anges habillés de noir, de rouge de blanc, enchaîne une ronde, et tenant des branches d'olivier auxquelles sont accrochés des phylactères portant les inscriptions « Mère de Dieu », « Épouse de Dieu», « Unique reine du monde » ; trois couronnes sont suspendues à ses rubans et surplombent le haut de la crèche.

La grotte de la Nativité est située au centre de la composition, Elle est constituée d'un relief rocheux très stylisé, ouvert vers son fond laissant entrevoir un bois couvrant tout le fond de la composition avant un ciel dégradé de bleu ; une étable en devant est constituée d'une toiture en paille soutenue par deux troncs d'arbres et des étais. La Sainte Famille y est placée : l'Enfant Jésus au centre sur une auge couverte d'un drap blanc ; Marie à droite, agenouillée, les mains jointes adorant l'Enfant ; Joseph, à gauche, assis par terre somnolant, derrière lui une branche porte une banderole ; derrière eux, au-delà de leur mangeoire, se trouvent le bœuf et un âne placé plus en hauteur.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...