{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

Richard Parkes Bonington

Richard Parkes Bonington

Поделиться: Article Wikipedia

Richard Parkes Bonington, né le 25 octobre 1802 près de Nottingham, mort le 23 septembre 1828 à Londres, est un peintre romantique britannique de paysage et marine.

Malgré une carrière très brève, il fut l'un des peintres anglais les plus influents de son temps. Sa maîtrise technique issue des maîtres flamands et vénitiens, et son style résolument moderne s'expriment dans des œuvres aux saisissantes qualités atmosphériques, qui soutiennent la comparaison avec celles de Turner ou John Constable. La plus grande collection d'œuvres de Bonington est conservée à Londres à la Wallace Collection.

Richard Parkes Bonington est né dans le village d'Arnold (en), un faubourg de Nottingham en Angleterre. Son père fut successivement geôlier, peintre, professeur de dessin, puis fabricant de dentelle, sa mère institutrice. Bonington s'initie à l'aquarelle auprès de son père, et présente des peintures à Liverpool dès 1813.

En 1817, la famille de Bonington déménage à Calais, où son père installe un atelier de dentelle. Bonington prend alors des leçons auprès du peintre François Louis Thomas Francia. Cet aquarelliste professionnel réputé lui enseigne la peinture anglaise, et particulièrement le paysage sur le motif à l'aquarelle, style le plus progressiste de l'époque, qui s'oppose aux traditions et règles académiques.

En 1818, la famille emménage à Paris dans une boutique de dentelle. Il y rencontre pour la première fois le peintre Eugène Delacroix, qui deviendra plus tard son ami. Bonington copie des paysages hollandais et flamands du musée du Louvre. En avril 1819, il entre dans l'atelier du baron Antoine-Jean Gros à l'École des beaux-arts de Paris), un pédagogue épris de la tradition davidienne et de la peinture vénitienne. À la suite de nombreuses brouilles avec son maître, et peut-être un manque d'intérêt pour l'érudition et le style artistique exigé des élèves, Bonington abandonne la préparation aux diplômes en septembre 1821.

Durant cette période parisienne, Bonington habite avec son condisciple Paul Huet (1803-1869), et débute ses esquisses d'après nature, lors d'excursions dans les faubourgs de la capitale et dans les campagnes environnantes. En 1821, il voyage en Normandie pour peindre les paysages côtiers, motif de prédilection de la peinture naturaliste, motif ignoré des peintres français. Il débute également un travail de lithographie en illustrant des ouvrages du Voyages pittoresques dans l'ancienne France du baron Taylor, et ses propres séries architecturales Restes et Fragments, lors d'un voyage à Rouen, puis plus tard à Dunkerque (1824). Il exécute une suite remarquable, «La Petite Normandie», soit dix planches originales lithographiées.

Ses premières peintures sont exposées au Salon de Paris de 1822. Au Salon de 1825, il reçoit de Charles X une médaille d'or, tout comme John Constable et Anthony Vandyke Copley Fielding. Ses œuvres sont de plus en plus appréciées et recherchées des collectionneurs, voire plus tard imitées, l'aquarelle anglaise connaissant alors un grand succès en France. Il exposa également en 1827 et 1828 au Salon de la Royal Academy de Londres.

Réalisant des aquarelles pour des collectionneurs attentifs, ou bien des esquisses préparatoires pour ses lithographies, Bonington débute dès 1821 une carrière d'artiste voyageur. Durant les années suivantes, il chemine à travers l'Europe, s'installant pendant quelques mois dans une ville et revenant régulièrement à Paris ou Londres pour vendre ses toiles. Il peint les côtes de Dunkerque (1824), les ruines moyenâgeuses de l'Écosse (1825) ou des abbayes de l'Angleterre (1825, 1827, 1828), jusqu'à la lumineuse Italie et spécialement Venise (1826).

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Richard Parkes Bonington Œuvres célèbres
Voir toutes 42 œuvres d'art
Avertissement