{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

Max Bill

Max Bill

Поделиться: Article Wikipedia

Max Bill, né le 22 décembre 1908 à Winterthour (Suisse) et mort le 9 décembre 1994 à Berlin, est un architecte, peintre, sculpteur, designer, créateur de caractères, graphiste, éditeur, théoricien de l’art et homme politique suisse.

De 1924 à 1927, Max Bill étudie à la Kunstgewerbeschule (école des arts appliqués) de Zurich. Il y entreprend une formation d'orfèvre.

Après une conférence donnée par Le Corbusier, il s'inscrit au Bauhaus à Dessau. Il suit les cours de Josef Albers, d'Oskar Schlemmer, des peintres Paul Klee, Vassily Kandinsky, László Moholy-Nagy et de l'architecte Hannes Meyer qui avait succédé à Walter Gropius.

En 1929, il retourne à Zurich et exerce les professions d'architecte et de designer. Il crée l'affiche Negerkunst pour la Kunstgewerbeschule qui attire l'attention.

En 1932, avec le peintre Jean Arp, il rencontre Piet Mondrian et Georges Vantongerloo dont l’influence l’amène à adhérer au mouvement Abstraction-Création.

En 1935, Max Bill réalise Ruban sans fin, une sculpture inspirée de l’anneau de Möbius.

En 1936, dans le catalogue de l'exposition Problèmes actuels de la peinture et de la sculpture suisses du Kunsthaus de Zurich, il formule les principes de l'art concret. Pour Max Bill, « concret est le contraire d'abstrait : l'art figuratif est abstrait de la réalité, tandis que l'art non-figuratif, qui est une pure création de l'esprit, devient concret par sa matérialisation, comme une chose existant dans la réalité[1]. »

En 1937, Max Bill participe aux activités de l'association Allianz fondée à Zurich par le peintre Leo Leuppi (en). Le but de cette association est de regrouper tous les artistes suisses modernes et de les faire connaître par l'organisation d'expositions et l'édition de catalogues. Dans le même temps, il collabore à l’édition complète des œuvres de Le Corbusier entreprise par l'éditeur suisse Gisberger. Cette collaboration l'amène à se rendre fréquemment à Paris. Il y édite un album de gravures, Quinze variations sur un même thème, inspiré du manifeste de l'art concret de Theo van Doesburg publié à Paris en 1930.

En 1939, il participe à l'exposition Konstruktivisten organisée à la Kunsthalle de Bâle.

En 1944, Max Bill organise l'exposition Konkrete Kunst à Bâle où il présente une cinquantaine d’artistes rattachés au courant de l'Art concret. La même année, il est engagé comme professeur de l'étude des formes à l'École des arts appliqués de Zurich.

En 1947, il réalise sa première grande sculpture Continuité et Bildsäule (Colonne historiée) qui sera détruite par des vandales l’année suivante.

En 1948, à Bâle, il organise une exposition sur le design qu’il intitule Die gute Form. Elle est présentée dans plusieurs villes européennes.

En 1949, il publie La Pensée mathématique dans l'art de notre temps, ouvrage dans lequel il exprime sa volonté de créer un art rationnel et remplacer l'imagination « par la conception mathématique ». Il commence à peindre des tableaux de grand format au couteau et au pochoir pour obtenir des surfaces lisses et homogènes, ainsi qu'une facture impersonnelle.

En 1950, le Museo de Arte de São Paulo organise sa première rétrospective.

Il participe à la conception architecturale et pédagogique d'une école des beaux-arts destinée à prendre la suite du Bauhaus : Hochschule für Gestaltung (École supérieure de la forme), à Ulm (Allemagne).

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Max Bill Œuvres
Voir toutes 75 œuvres d'art