{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Nu descendant un escalier

Marcel Duchamp

Nu descendant un escalier

Marcel Duchamp
  • Date: 1912; France 
  • Style: Cubisme, Futurism
  • Genre: figuratif
  • Media: oil, canvas
  • Dimensions: 89 x 146 cm
  • Reproduction
    de commande

Nu descendant un escalier no 2 est un tableau de Marcel Duchamp peint en janvier 1912. Il fit scandale lors de son exposition à l'Armory Show de New York en février-mars 1913, mais consacra la gloire de Marcel Duchamp et marqua le début de l'art moderne aux États-Unis.

Marcel Duchamp entame la composition de cette toile en novembre 1911, alors qu'il travaille au milieu d'une communauté d'artistes, le groupe de Puteaux : il commence par une série d'esquisses, et finit par livrer deux versions. C'est la seconde, la plus aboutie, qui fut exposée. Elle porte la marque d'une transition stylistique, Duchamp étant attiré par le cubisme et les expériences futuristes. À Puteaux, il est notamment aux côtés d'Albert Gleizes, et de son frère Raymond Duchamp-Villon, deux artistes dont les travaux sont marqués par le cubisme. Comme source possible du motif principal — une femme nue descendant un escalier —, se trouve être un poème de Jules Laforgue.

Ce tableau de Duchamp n'est pas le premier au monde à exprimer la décomposition du mouvement : en effet, et à titre d'exemple, un tableau comme Il Lavoro (ou La città che sale), d'Umberto Boccioni fut présenté au public à Milan à la Mostra d'arte libera à partir du 30 avril 1911.

Le Nu descendant un escalier n°2 est exposé pour la première fois au Salon des indépendants à partir du 20 mars 1912 : le comité de placement, composé entre autres de Gleizes, Jean Metzinger, Henri Le Fauconnier et Fernand Léger, n'apprécient pas cette toile, qui ne correspond pas selon eux aux canons esthétiques du cubisme, ils demandent aux frères de Duchamp, Villon et Duchamp-Villon, d'aller voir ce dernier pour lui faire part de leurs remarques et de l'inciter à au moins changer le titre. Duchamp refuse, et sans explications, il vint chercher son tableau et celui-ci ne fut jamais exposé au Salon des Indépendants. En France, le tableau fut exposé pour la dernière fois lors du salon de la Section d'or en octobre.

Duchamp est sollicité par les organisateurs américains — par le biais de Walter Pach — de la première « Grande Exposition internationale d'art moderne » à New York : en février 1913, le Nu, accompagné de trois autres pièces, est exposé à l'Armory Show : le 5 mars, Frederic C. Torey, marchand d'art de San Francisco, l'acquiert pour 324 dollars, grâce à Walter Pach ; ce dernier réussit à faire que la toile soit revendue au collectionneur Walter Arensberg six ans plus tard. Elle demeura donc aux États-Unis, après qu'elle a été exposée à Chicago et Boston (mars-mai 1913).

Aujourd'hui, elle figure dans les collections du Philadelphia Museum of Art.

Marcel Duchamp distingue deux états de son œuvre. Il déclara au sujet de la deuxième version :

Le nu est un objet de représentation codifié répondant à certains critères. Or, ici, le nu ne pose pas mais est montré dans une figuration de mouvements. Il y a donc une rupture avec le code du nu classique. Cette peinture renvoie en fait aux codes de la représentation cubiste tout en s'en écartant un peu.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...