{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Les licteurs rapportant à Brutus les corps de ses fils

Jacques-Louis David

Les licteurs rapportant à Brutus les corps de ses fils

Jacques-Louis David
  • Date: 1789
  • Style: Neoclassicism
  • Genre: peinture d'histoire
  • Media: oil, canvas
  • Dimensions: 323 x 422 cm
  • Reproduction
    de commande

Les licteurs rapportent à Brutus les corps de ses fils est un tableau peint par Jacques-Louis David en 1789. Il représente le retour des corps des fils de Brutus. C'est leur père lui-même qui décida leur exécution, après qu'ils eurent comploté pour rétablir la monarchie : en cela Brutus représente le dévouement sans faille à la République, au-delà de tout intérêt d'ordre privé.

Commande des Bâtiments du roi pour le Salon de 1787, le tableau est réalisé deux ans plus tard. Acheté 6 000 livres par le roi, il est exposé au Salon de 1789 et au salon de 1791. Appartient aux collections du Louvre depuis 1793.

Le consul Brutus est assis sur une chaise curule en bas à gauche dans l'ombre. Derrière lui, les licteurs (nom des personnes escortant les magistrats dans la Rome antique) défilent portant les corps des fils du consul, dont on aperçoit les pieds. À droite, la femme de Brutus et ses filles vues de profil pleurent la mort des jeunes hommes.

La statue en bronze située derrière Brutus représente Rome.

L’œil est attiré par les femmes, car elles sont dans une partie très lumineuse. Le bras d'une d'elles, qui est sûrement la mère, montre un corps qui est celui d'un des fils de Brutus.

Brutus lui-même est dans une partie sombre, et très écrasé par ce qui l'entoure, d'un côté les femmes qui pleurent la mort de leurs fils ou de leurs frères, et de l'autre, le cadavre de ceux-ci.

Les formes verticales et horizontales significatives du néoclassique sont présentes à travers les colonnes, les draperies, la civière et les corps des fils décapités. Il y a opposition entre les femmes qui pleurent, qui expriment leurs sentiments et la figure impassible de Brutus.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Avertissement