{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Gérard Fromanger

Gérard Fromanger

Поделиться: Article Wikipedia

Gérard Fromanger est un peintre français né le 6 septembre 1939 à Pontchartrain.

Après des études secondaires, il suit pendant dix-huit jours les enseignements de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, puis les cours du soir de la ville de Paris dans la classe de Robert Lesbounit, à l'Académie de la Grande Chaumière.

Le sculpteur César le remarque, lui prête son atelier et suit son travail pendant deux années. Il se lie d'amitié avec le poète Jacques Prévert et les frères Alberto et Diego Giacometti.

Très jeune, dès les années 1960, Gérard Fromanger s'impose comme une des personnalités de la scène artistique à Paris en participant à l'aventure de la figuration narrative et à l'invention de la Nouvelle Histoire.

Il est un des fondateurs de l'Atelier des Beaux-Arts en mai 1968, qui produisait des milliers d'affiches accompagnant la lutte des étudiants et des ouvriers. La même année, il tourne des films-tracts avec Jean-Luc Godard.

Au début des années 1970, il voyage en Chine, grâce au cinéaste hollandais Joris Ivens.

Impliqué dans ce monde, Gérard Fromanger utilise l’appareil photographique pour des prises de vues sans point de vue délibéré, sans cadrage privilégié, « images prélevées comme une pellicule sur le mouvement anonyme de ce qui se passe » selon le mot de Michel Foucault.

Gérard Fromanger considère l'amitié des poètes, des philosophes, des écrivains, des peintres et des sculpteurs, des cinéastes, des musiciens, des architectes comme élément moteur de son processus de création.

Après avoir séjourné et travaillé en Normandie et en Camargue, en Chine et en Belgique, à Paris, Londres, Berlin, Tokyo, Abidjan et New York, il vit et travaille désormais à Paris et à Sienne.

En 2015, son nom est associé à une polémique autour de l'installation de nouveaux vitraux dans l'église romane d'Anzy-le-Duc. Un industriel local a offert de prendre à sa charge la création de nouveaux vitraux pour remplacer des vitraux du XIX et XXe siècle dont une partie nécessite une rénovation importante. Le projet et les esquisses de Gérard Fromanger, l'artiste choisi par le mécène, divisent l’opinion et, d'après La Tribune de l'Art, sont peu à même de compléter l'architecture romane de l'édifice. Le remplacement des anciens vitraux les condamnera « à une destruction assurée ». Après plusieurs mois de polémique, ce projet de remplacement des vitraux dans l'église classée monument historique a finalement été refusé par l’évêque d’Autun, Mgr Benoît Rivière, au terme d’une rencontre avec Gérard Fromanger en raison de l’approche exclusivement profane de l’artiste. Ce dernier avait en effet expliqué à la presse locale avoir voulu « évoquer le mystère et l’énigme qu’est la question de notre propre existence. Rappeler, sans provocation, que les hommes ont inventé les dieux." « L’évêque a expliqué à l’artiste qu’il n’était pas hostile à l’art contemporain mais que son projet ne donnant aucune visibilité à la révélation chrétienne, il n’était pas adapté à un édifice religieux », explique Anne Jacquemot, porte-parole de Mgr Rivière.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Gérard Fromanger Œuvres
Voir toutes 27 œuvres d'art