{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Zhang Daqian

Zhāng Zhèngquán (张大千; 張大千; Chang Ta-chien; Zhāng Dàqiān)

Поделиться: Article Wikipedia

Zhāng Dàqiān (chinois simplifié : 张大千 ; chinois traditionnel : 張大千 ; pinyin : zhāng dàqiān ; Wade : Chang Ta-Chien), né le 19 mai 1899 et mort le 2 avril 1983, est l'une des figures les plus brillantes et les plus riches de la peinture chinoise du XXe siècle. Jusque dans les années 1940, il se rend célèbre par ses tableaux inspirés des plus grands maîtres de la peinture chinoise classique. Par la suite, son style évolue radicalement pour intégrer les richesses de l'art bouddhique puis des apports de la peinture occidentale. Sa maîtrise technique et ses célèbres contrefaçons ont jeté le doute sur l'authenticité d'un bon nombre de peintures de maîtres actuellement dans les collections des plus grands musées du monde.

En 2011, il a été l'artiste dont les œuvres se sont le plus vendues sur le marché de l'art mondial.

Zhang Daqian naît dans une famille d'artistes à Neijiang, dans la province du Sichuan, en Chine. En 1908, il apprend à dessiner avec sa mère. En 1917, il rejoint son frère Zhang Shanzi au Japon. Zhang Shanzi, qui deviendra célèbre pour ses peintures de tigres avait dû fuir la Chine et se réfugier au Japon après avoir pris part aux manifestations contre Yuan Shikai. À Kyoto, Zhang Daqian apprend les techniques de la teinture sur textile, du tissage et de la peinture.

À son retour en Chine en 1919, il s'installe à Shanghai où il enseigne dans une école chrétienne. La même année, il se fait moine bouddhiste, sous le nom « Daqian » 大千 dans le District de Songjiang. Au bout de trois mois cependant, il reprend la vie séculaire et se marie avec Zeng Zhengro mais il garde le nom de Daqian. À Shanghai, il étudie la littérature, la calligraphie, et la peinture des maîtres (Shitao et Zhu Da) sous la direction de Li Ruiqing. Après la mort de ce dernier, il retourne dans la province du Sichuan où il commence à vendre des peintures et des calligraphies. À cette époque, il fait un don d'une de ses peintures au temple Zisheng, à Neijiang. En 1922, il se marie avec Huang Ningsu et, en 1923, retourne à Shanghai (Songjiang) où il vend des copies des œuvres de Shitao.

En 1925, il expose en solo à la Ningbo Guild House de Shanghai. En 1927, il se rend pour la première fois aux Monts Huang. En 1929, deux de ses œuvres sont présentées à la première exposition nationale. En 1931, il se rend au Japon comme représentant de l'« Exposition d'art chinois des dynastie Tang, Song, Yuan et Ming ». En 1932, il visite avec son frère Shanzi le jardin du Maître des filets à Suzhou. La même année, il randonne dans les montagnes de Pyongyang en Corée.

En 1933, ses œuvres sont exposées à Paris (lors de la première exposition de peinture chinoise au musée du Jeu de Paume), à Shanghai, à Nankin et à Pékin. En 1934, Zhang Daqian se rend au Japon et en Corée puis devient professeur à la faculté des arts de l'université de Nankin et expose à Jinan. En 1935, l'une de ses œuvres est exposée à Londres. Zhang Daqian quitte son poste de professeur, se rend aux monts Huang et aux grottes de Longmen, à la demande de Ma Bufang, puis se marie avec Yang Wuanjun.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Zhang Daqian Œuvres
Voir toutes 19 œuvres d'art