{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Michel-Ange

Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni

Michel-Ange

Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni

Поделиться: Article Wikipedia

Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni (Caprese, 6 mars 1475 - Rome, 18 février 1564), dit en français Michel-Ange, est un sculpteur, peintre, architecte, poète et urbaniste florentin de la Haute Renaissance.

Ses œuvres les plus connues sont universellement considérées comme des chefs-d’œuvre de la Renaissance :

Architecte, il conçoit le dôme de Saint-Pierre de Rome.

Son œuvre a une influence considérable sur ses contemporains, si bien que sa «manière» de peindre et de sculpter est abondamment reprise par les représentants de ce qu'on appellera le maniérisme qui prospère dans la Renaissance tardive. Preuves de l'admiration que lui vouent les intellectuels et autres artistes de son temps, plusieurs biographies sont publiées de son vivant ; la première est incluse dans Le Vite, recueil des biographies des artistes de la Renaissance, due à Giorgio Vasari en 1550, la seconde émane de son élève, Ascanio Condivi en 1553. Une courte biographie par Paolo Giovio, Michaelis Angeli Vita paraît dès 1527.

Né le 6 mars 1475 au château de Caprese à Caprese (Toscane) dans la République florentine, Michelangelo est le deuxième fils de Francesca di Neri del Miniato di Siena et Lodovico di Leonardo Buonarroti Simoni, magistrat et podestat de Caprese et Chiusi. La famille revient dans sa maison de Settignano près de Florence, après que le père eut terminé son mandat de podestat. En 1481, l'épouse de Lodovico meurt, le laissant seul avec ses cinq enfants. Son père le place en nourrice chez une femme et fille de tailleurs de pierre où il apprend à dégager des blocs de pierre de la carrière voisine, expérience qu'il jugera à l'origine de son art. Il ne retournera chez son père qu'à l'âge de dix ans.

Allant contre les vœux de son père et de ses oncles, réfractaires à l'art, Michel-Ange, après avoir étudié auprès du grammairien Francesco da Urbino, choisit malgré tout - grâce à son ami Francesco Granacci - d’être l’apprenti de Domenico Ghirlandaio pour trois ans à partir de 1488.

Il étudie les fresques de l'église Santo Spirito de Florence et de l'église Santa Maria del Carmine et en copiant celles de Masaccio, s'attire les jalousies autant par son habileté que par ses remarques ; ces dernières lui attirant un coup de poing du sculpteur Pietro Torrigiano et lui causant une fracture du nez qui marquera à vie son visage.

Impressionné par son travail, Ghirlandaio le recommande au maître de Florence, Laurent de Médicis, qui le place dans un atelier de sculpture de plein air dans les jardins de la place Saint-Marc, dirigé par le sculpteur Bertoldo di Giovanni, élève de Donatello. De 1490 à 1492, Michel-Ange devient le protégé de Laurent et est ainsi logé dans son palais. Il est influencé par un milieu libre qui fait évoluer ses idées sur l’art et ses sentiments sur la sexualité. Il admire les collections de statues de la Grèce antique accumulées par les Médicis et il se promet de devenir sculpteur. Il commence par copier un masque de faune et, devant le résultat, Laurent le récompense de cinq ducats par mois. Sur les conseils de Politien, Michel-Ange sculpte un bas-relief de la Bataille des Centaures et la Vierge à l'escalier, lesquels reflètent sa grande admiration pour Donatello.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Michel-Ange Œuvres célèbres
Voir toutes 177 œuvres d'art
Avertissement