{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Albert Marquet

Albert Marquet

Поделиться: Article Wikipedia

Albert Marquet (ou Pierre Léopold Albert Marquet) est un peintre post-impressionniste français né à Bordeaux, le 27 mars 1875, mort à Paris, le 14 juin 1947, et inhumé à La Frette-sur-Seine.

Né dans une famille modeste de Bordeaux, son père est employé des chemins de fer, Albert Marquet est encouragé par sa mère à pratiquer la peinture et le dessin, pour compenser son handicap physique, un pied-bot qui le gène pour la marche. Myope, Albert est d'un naturel silencieux et réservé. En 1890, sa mère prend un commerce de mercerie à Paris, pour qu'il puisse suivre des cours de dessin. Il entre, à 15 ans, à l'école des Arts Décoratifs et fait la connaissance d'Henri Matisse, de six ans son aîné, qui prend sous sa protection « l’English », surnom donné à Marquet par ses camarades d'atelier moqueurs. En 1894, Ils entrent aux Beaux-Arts de Paris dans l'atelier de Gustave Moreau. Marquet débute de manière académique en dessinant des nus. D'autres étudiants deviennent ses amis : Henri Manguin, Flandrin, Rouault et Camoin. En 1898 il fréquente avec Matisse l'Académie Julian et rencontre Derain et Jean Puy. Manguin s'installe dans un atelier dans le 17e arrondissement qu'il partage avec Marquet et ses camarades.

En 1899, premier succès, Albert Marquet est admis au Salon de la Société nationale des beaux-arts à Paris, et au Salon de Grenoble. Pour vivre, Marquet et Matisse, peignent des décors de théâtre, ainsi que des décorations et des frises pour l'exposition universelle de 1901.

En 1901, Albert Marquet participe au Salon des Indépendants. Et en 1902, la Galerie Berthe Weill lui ouvre ses portes pour une exposition de groupe. Il loue une chambre de bonne 25 quai de la Tournelle à Paris. Il découvre le travail de Claude Monet et suit sa technique en réalisant des séries de toiles sur un même motif à différentes heures de la journée. Après un été en Normandie avec la famille de Manguin, il participe au premier salon d'automne en 1903, salon auquel il restera fidèle. En 1904, il expose avec la galerie Druet, l'État lui achète Les arbres à Billancourt. En 1905, il signe avec la galerie Druet un contrat d'exclusivité lui assurant enfin des revenus stables. Il s'installe 25 Quai des Grands-Augustins, visite Manguin en Provence avec Camoin. La même année, en 1905, pour la première fois le salon d'automne a lieu au Grand Palais où Ingres, Manet, Renoir, bénéficient d'une rétrospective. Y exposent Cézanne, Le Douanier Rousseau avec son Lion ayant faim se jette sur l'antilope, Matisse avec sa Femme au chapeau, Laprade, Camoin, Vlaminck, Derain, Manguin… et Marquet en lesquels les critiques ne voient que des barbouilleurs de « cage aux fauves ». Le Président Émile Loubet refuse d'inaugurer le Salon. En 1906, sur les conseils de Camoin, Marquet et Dufy partent peindre au Havre, la vie d'un port, l'eau, les reflets. Marquet privilégie la gamme des gris.

En 1906, il loue une chambre quai du Louvre. Il apprécie de peindre des vues plongeantes depuis sa fenêtre au calme, sans passant pour le gêner ou le distraire. Son père meurt, suivi par sa mère, en 1907. Il visite la Normandie avec Dufy, expose et tisse des liens avec le Cercle de l'art moderne au Havre, cercle de collectionneurs et d'industriels havrais. En 1907 il voyage à Londres et en Italie. Il signe un contrat avec la Galerie Druet, et Bernheim-Jeune et Kahnweiler lui achète des toiles. Avec Matisse ils partent pour le Sénégal et Dakar. Il expose à la Galerie Druet en 1907.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Albert Marquet Œuvres
Voir toutes 46 œuvres d'art