{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

Etel Adnan

Поделиться: Article Wikipedia

Etel Adnan, née le 24 février 1925 à Beyrouth, est une poétesse américano-libanaise, écrivain et artiste visuelle ; polyglotte, elle écrit en français, en anglais et en arabe.

En 2003 MELUS, la revue de la Société pour l’étude de la littérature multi-ethnique des États-Unis (en), a dit d’Adnan « indéniablement l’écrivaine arabo-américaine la plus célèbre et accomplie d’aujourd’hui. »

Selon la poétesse du nomadisme et de l'errance entre trois mondes, « comme n’importe quel écrivain sérieux, son public ne peut pas être réduit à ces pairs arabes ou à un public arabo-américain. Les livres ont leur propre vie et personne ne peut en assurer leur destinée. L’unique chose que nous pouvons constater c’est l’existence d’un corpus croissant d’une littérature arabo-américaine et de l’effort des gens qui essaient de la connaître et de la faire connaître. »

La revue MELUS nous dit que l'histoire de la vie d’Adnan est faite de déplacement et d’aliénation ("a study in displacement and alienation."). Née d’une mère grecque chrétienne et d’un père syrien musulman, elle a grandi en parlant le grec et le turc dans une société primordialement arabophone.

En plus, elle fut élevée dans l'école d’un couvent français, et c’est ainsi que le français devient la langue d’écriture de ses premiers travaux littéraires. Elle étudie l’anglais dès sa jeunesse et la plupart de ses derniers écrits ont été rédigés principalement en cette langue.

Prise entre plusieurs langues, dans sa jeunesse Adnan retrouve sa voix primaire dans la peinture plutôt que dans l’écriture. En 1996, elle se rappelle : « L’art abstrait c’était l’équivalent à l’expression poétique ; je n’ai pas éprouvé le besoin de me servir des mots, mais plutôt des couleurs et des lignes. Je n’ai pas eu le besoin d’appartenir à une culture orientée vers le langage mais plutôt à une forme ouverte d’expression. »

Âgée de vingt-quatre ans, Adnan voyage à Paris, où elle finit ses études de philosophie à la Sorbonne. Quelque temps après, elle part pour l’Amérique où elle continue ses études supérieures à l’université de Californie à Berkeley et à l’université Harvard.

Elle a enseigné la philosophie de l’art à l’Université Dominicaine de la Californie à San Rafael de 1958 à 1972, et elle a donné des conférences dans des plusieurs universités des États-Unis. Aujourd'hui, elle vit à Paris.

Obank, Margaret. "Private Syntheses and Multiple Identities." Banipal: Magazine of Modern Arab Literature, 1998 June; 2: 59-61.

Les œuvres d'Adnan figurent dans de nombreuses collections, dont le Centre Pompidou, Paris, Mathaf, Doha, Qatar, Royal Jordanian Museum, Tunis Modern Art Museum, Sursock Museum, Beirut, Institut du Monde Arabe, Paris, British Museum, London...


(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Etel Adnan » (voir la liste des auteurs).

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Etel Adnan Œuvres
Voir toutes 10 œuvres d'art