{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Paul Jenkins

Paul Jenkins

Поделиться: Article Wikipedia

Paul Jenkins, né le 12 juillet 1923 à Kansas City dans le Missouri et mort le 9 juin 2012 à New York est un peintre et un écrivain américain des XXe et XXIe siècle, classé par commodité dans les mouvements Abstraction lyrique, ou encore Expressionnisme abstrait alors qu'il est, selon Frank Anderson Trapp : « un de ces artistes qu'on aurait du mal à décrire en ces termes, malgré la réciprocité d'influences entre l'Europe et l'Amérique durant l'évolution contemporaine[2]. » D'après Jean Cassou, s'il faut lui mettre une étiquette, celle d'artiste informel lui conviendrait mieux.

Jenkins commence à étudier l'art au Kansas City Art Institute, tout en travaillant avec le céramiste James Weldon qui aura par la suite une grande influence sur sa peinture. Attiré par le théâtre, il reçoit une bourse qui lui permet de s'inscrire à la Cleveland Play House, une école de théâtre, dans laquelle il travaille surtout sur les décors. Mais la Seconde Guerre mondiale interrompt ses activités artistiques. De 1943 à 1945, il est enrôlé dans l'unité des forces de l'air du Corps des Marines des États-Unis où il sert comme pharmacien . Il réussit quand même à installer une sorte d'atelier dans la bibliothèque où il peint des aquarelles, dessine, et écrit des textes. Après la guerre, il s'installe à Pittsburg, Kansas, où il fait partie d'un groupe d'artistes et d'écrivains soutenus par la mécène Gladys Schmidt. Ces artistes exposent à la galerie Outline dirigée par Elizabeth Rockwell . La galerie Rockwell est le point de rencontre des artistes d'avant-garde, elle est fréquentée notamment par John Cage et Merce Cunningham. En 1948 il part pour New York où il commence s'inscrit au Art Students League .

En 1953, après un voyage en Italie et en Espagne, il s'installe à Paris où il rencontre Jean Dubuffet, Georges Mathieu, Pierre Soulages ainsi que d'autres artistes américains vivant à Paris parmi lesquels le peintre Sam Francis et la sculptrice Claire Falkenstein. Il travaille alors avec des pigments en poudre de Winsor Newton et du chrysochrome (sorte d'émail) En 1955, il a sa première exposition personnelle à la galerie Zoe Dusanne de Seattle, qui lui achète un tableauLa même année, il participe au Petit Palais de Paris à l'exposition Artistes étrangers en France. La galerie Stadler de Paris accueille ses œuvres en 1956, tandis qu'à New York, la Martha Jackson Gallery lui consacre une exposition personnelle. John l.H.Baur lui achète le tableau Divining Rod, huile et émail sur toile de 137 × 96,5 cm pour le Whitney Museum of American Art. Cette même année, Paul et Esther Jenkins publient chez George Wittenborn, à New York, le livre Observations of Michel Tapié. L'année suivante Peggy Guggenheim achète à la galerie Stadler de Paris le tableau Osage, huile sur toile de 129,5 × 195,6 cm, qu'elle donne au New Orleans Museum of Art.

Alors qu'il étudiait encore à la Students League, Jenkins s'intéressait déjà aux théories du mystique russe Georges Gurdjieff, en particulier à ses théories sur la transcendance spirituelle et sur sa définition de l'art objectif. Par la suite, Jenkins ayant étudié Carl Gustav Jung et Sigmund Freud, il aurait dû se détacher de sa fascination pour Gurdjieff. Mais Jenkins n'en continue pas moins d'adhérer à la mise en cause de l'art subjectif comme le faisait le maître de l'ésotérisme. Jenkins découvre ensuite les enseignements du bouddhisme zen en même temps que le I Ching traduit du chinois par Richard Wilhem. Sans toutefois comprendre toute la philosophie qui était à la base de l'art oriental exposé dans la William Rockhill Nelson Art Gallery de Kansas city, le jeune artiste s'y attache profondément. Plus tard, il est encore très impressionné par le livre d'Eugène Herrigel Le Zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc (ou selon les versions : Zen et l'Art du tir à l'arc.) Dans cet art oriental, Jenkins trouve « quelque chose d'accessible[12]. » qui est à la base de sa recherche artistique.« La beauté qui recèle une violence latente (...), la vie est dangereuse, et ce danger est en partie associé à la beauté[13]. »

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Paul Jenkins Œuvres
Voir toutes 86 œuvres d'art