{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

Albrecht Dürer

Albrecht Dürer

Albrecht Dürer

Поделиться: Article Wikipedia

Albrecht Dürer, né le 21 mai 1471 à Nuremberg, où il est mort le 6 avril 1528, est un dessinateur, graveur et peintre allemand également connu comme théoricien de la géométrie de la perspective linéaire. Il signe Albertus Dürer Noricus ou Dürer Alemanus ou encore le plus souvent de son monogramme.

S'il est nécessaire de le différencier de son père Albrecht Dürer l'Ancien, beaucoup moins célèbre, on dit Albrecht Dürer le Jeune (en allemand, Albrecht Dürer der Jüngere).

Albrecht Dürer est un artiste qui a beaucoup voyagé, connu un grand succès et réellement pensé l'art. Héritier d'une tradition nordique, il a pleinement intégré les avancées italiennes de son temps pour devenir un artiste réputé et célébré de son vivant.

Albrecht Dürer est le troisième enfant d'Albrecht Dürer l'Ancien, orfèvre originaire d'Ajtós en Hongrie et arrivé à Nuremberg en 1455, et de Barbara Holper, fille d'un orfèvre de Nuremberg. Il nait le 21 mai 1471.

Son parrain est Anton Koberger, orfèvre devenu imprimeur qui édita en 1493 La Chronique de Nuremberg, à laquelle il est possible que Dürer ait participé.

Selon la tradition familiale, Albrecht est lui aussi destiné au métier d'orfèvre. À 13 ans, il commence son apprentissage de trois ans et apprend à se servir du burin et de la pointe avec son père. Ce dernier est un artisan pétri du mode de pensée médiéval. Dans son travail, il reproduit des œuvres de commande où la principale recherche est l'habileté technique, la solution à un problème physique. Voyant les dons de son fils pour le dessin, son père lui permet d'entrer dans l'atelier d'un peintre ; fin 1486, il devient l'apprenti de Michael Wolgemut, avec qui il apprend à manier la plume et le pinceau, à copier et dessiner d'après nature, à peindre des paysages à l'eau et à l'huile. Il se familiarise également avec la technique de gravure sur bois. Il y reste trois ans.

Comme le veut l'usage, Dürer prend la route dès qu'il a terminé son apprentissage, le 11 avril 1490, après Pâques. Il doit, semble-t-il, gagner Colmar pour y travailler auprès de Martin Schongauer. Cependant, il ne s'y rend pas directement ; mais on n'a pu qu'émettre des hypothèses sur son voyage. D'après certains indices on le suppose en Hollande, d'où il aurait remonté le cours du Rhin pour arriver à Colmar en 1492. Il y arrive trop tard : Schongauer est mort le 2 février 1491. Ses frères l'accueillent, mais il fera vite le tour de leur atelier. Il se rend ensuite à Bâle chez un autre frère, Georg, riche orfèvre de la ville, où il arrive à la fin du printemps 1492. Il fait rapidement connaissance avec Nicolaus Kessler, éditeur, qui publiera de lui une page-titre pour une édition des Lettres de saint Jérôme. Il rencontrera alors trois autres éditeurs : Amerbach avec qui il aura une amitié durable, Furter et Bergmann. À l'automne 1493, Dürer quitte Bâle pour Strasbourg. Il y réalise au moins deux portraits et y reçoit l'ordre de rentrer à Nuremberg où il arrive le 18 mai 1494, pour y épouser la jeune Agnes Frey.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Albrecht Dürer Œuvres
Voir toutes 838 œuvres d'art
Avertissement