{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Victor Meirelles de Lima

Victor Meirelles de Lima

Поделиться: Article Wikipedia

Victor Meirelles de Lima (Nossa Senhora do Desterro, aujourd'hui Florianópolis, 18 août 1832 - Rio de Janeiro, 22 février 1903) fut un peintre brésilien.

Fils d'un couple d'émigrés portugais, Antônio Meireles de Lima et Maria da Conceição, il déménagea à Rio de Janeiro en 1847, où il étudia à l'Académie Impériale des Beaux-Arts. Il peignit de nombreuses œuvres à sujets historiques entre 1852 et 1900.

Lié au néoclassicisme brésilien, courant de la seconde moitié du XIXe siècle, Victor Meirelles gagna en notoriété à partir des années 1870, aux côtés de Pedro Américo et Almeida Júnior.

La vocation de Victor Meirelles pour le dessin et la peinture fut encouragée par l'ingénieur argentin Martian Moreno, à l'époque exilé politique au Brésil. À l’âge de quatorze ans, il réalisa le premier travail que l’on connaît de lui, un paysage de l'île de Santa Catarina. À la demande de Jerônimo Coelho, Conseiller d'Empire, Victor Meirelles réalisa une aquarelle représentant sa ville. Apportée à Rio de Janeiro, cette œuvre enthousiasma le directeur de l'Académie Impériale des Beaux-Arts, Félix Taunay. Elle montrait son habileté à donner de la valeur aux détails triviaux d'une ville, ce qui devait être confirmé quelques décennies plus tard. L'Académie décida de prendre à sa charge les études du jeune artiste, qui partit pour Rio de Janeiro en 1847, avant même d’avoir atteint ses quinze ans, et il y resta jusqu'en 1852. Pendant deux ans il étudia le dessin et se consacra trois ans à la peinture historique. En 1852, il gagna le Prix du Voyage en Europe, avec une peinture représentant saint Jean-Baptiste dans sa prison.

Alors qu'il n'avait pas vingt et un ans, Victor Meirelles débarqua au Havre en juin 1853. Il passa brièvement par Paris et séjourna surtout à Rome et à Florence. À Rome, il étudia auprès de Tommaso Minardi et de Nicola Consoni, de l'Académie Saint-Luc, en se signalant comme paysagiste et portraitiste. Son application et les comptes rendus qu'il envoya à l'Académie Impériale lui valurent trois renouvellements de son stage en Europe. En 1856, il partit pour Milan puis pour Paris, où il resta jusqu'en 1860. Au cours de cette période, il perfectionna sa peinture auprès de Léon Cogniet et de Paul Delaroche, de l'École des Beaux-Arts, c’est là qu’il se pénétra des traits romantiques et académiques de sa phase historiciste. Il échangea des correspondances avec Manuel de Araújo Porto-Alegre, directeur de l'Académie Impériale et son mentor intellectuel. C'est lui qui lui suggéra sa première grande peinture, Primeira Missa no Brasil (« Première Messe au Brésil » en français), œuvre qui lui prit deux ans de travail.

En 1861, Première Messe au Brésil fut acceptée au Salon de Paris avec félicitations du jury, ce qui n'était encore jamais arrivé à un artiste brésilien. La richesse des détails dans cette peinture de grandes dimensions, où étaient représentées un grand nombre d'expressions et d'attitudes, a éternisé la version historique officielle selon laquelle la découverte du Brésil avait été un acte héroïque et pacifique, célébré dans un esprit œcuménique par les colonisateurs et les indigènes. Si d'un côté la peinture valut à son auteur des hommages, elle suscita également les premières critiques parce qu'on y voyait justement « un excès d'imagination ».

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Victor Meirelles de Lima Œuvres
Voir toutes 14 œuvres d'art
Avertissement