{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Stanislaw Szukalski

Stanisław Szukalski

Поделиться: Article Wikipedia

Stanisław Szukalski, né le 13 décembre 1893 et mort le 19 mai 1987, était un peintre et sculpteur polonais qui essaya de créer un nouvel art polonais basé sur son histoire et sa mythologie. Il développa également la théorie pseudoscientifique-historique du Zermatisme postulant que toute culture humaine dérivait de l'Île de Pâques et que l'humanité était impliquée dans un éternel conflit avec les Fils du Yéti (yetinsyny en polonais), descendant du Yéti et des humains. Il illustra cette théorie dans ses œuvres.


Stanisław Szukalski est né à Warta, Pologne et a grandi à Gidle, un village non loin de là. Le 27 juin 1907, il arriva aux États-Unis avec sa mère, Konstancja, et sa sœur, Alfreda . Ils se rendirent, ensuite, à Chicago, pour rejoindre le chef de famille, Dyonizy Szukalski, forgeron de profession . Enfant prodige de la sculpture, Stanisław intégra, à l'âge de 13 ans, l'Art Institute of Chicago . Un an plus tard, le sculpteur, Antoni Popiel, persuada ses parents de le renvoyer en Pologne afin d'étudier à l'Académie des beaux-arts de Cracovie. Il y étudia la sculpture pendant trois ans sous la tutelle de Konstanty Laszczka avant de retourner à Chicago, en 1913 .


De retour aux États-Unis, il rejoignit la scène artistique de Chicago et devint une figure essentielle du mouvement appelé Chicago Renaissance. En novembre 1914, il exposa sept de ses sculptures lors de l'exposition annuelle des peintures à l'huile et sculptures des galeries d'art américaines . Il exposa en solo en 1916, 1917 et 1919 pour ensuite présenter ses œuvres régulièrement . En 1922, il épousa Helen Walker, la fille du Dr Samuel J. Walker, un membre éminent de la bonne société de la ville de Chicago.


Le premier plan réalisé en vue d'un monument à la mémoire d'Adam Mickiewicz à Vilnius fut proposé à l'origine par Zbigniew Pronaszko de l'Université de Vilnius, puis par l'Université Stefan Batory pendant la Deuxième République de Pologne. Néanmoins, en mai 1925, un concours fut lancé pour la création de ce monument . La date limite de dépôt du dossier fut repoussée à plusieurs reprises du fait de l'immense intérêt de la scène artistique pour ce projet qui rassembla, finalement, 67 propositions différentes . Le jury réunit les instances municipales de Vilnius et des représentants de la scène artistique avec, à sa tête, le général Lucjan Żeligowski .


Le premier prix fut remporté par l'artiste avant-gardiste Stanisław Szukalski, le second fut décerné à Rafał Jachimowicz alors que le troisième prix vint récompenser Mieczysław Lubelski . D'après le projet de Szukalski, Adam Mickiewicz était étendu, nu, sur un autel sacrificiel. L'artiste avait placé la sculpture sur un large piédestal en forme de pyramide aztèque. Un aigle blanc, symbole national de la Pologne, figurait à côté du personnage et buvait, symboliquement, le sang qui s'écoulait de la blessure du poète .


Le projet de Szukalski sema la discorde, suscitant de fortes émotions chez les opposants comme chez ceux qui défendaient le projet parmi l'intelligentsia polonaise, les dirigeants, critiques d'art de même qu'auprès de Monsieur tout-le-monde . En raison de cette atmosphère divisée, le comité fut amené à lancer un nouveau concours, basé uniquement sur les concepts des artistes invités . Le projet retenu fut celui Henryk Kuna. Hélas, en raison de nombreuses difficultés d'ordre financier ou pratique, l'édification du monument prit du retard avant d'être finalement abandonné à cause du début de la Seconde Guerre Mondiale et de l'intégration de la ville de Vilnius dans la Lithuanie.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Stanislaw Szukalski Œuvres
Voir toutes 36 œuvres d'art