{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

Qian Xuan

Qián Xuǎn (钱选; 錢選; Ch'ien Hsüan)

Поделиться: Article Wikipedia

Qian Xuan ou Ch'ien Hsüan ou Ts'ien Siuan, surnom: Shunju, nom de pinceau: Xunfeng né en 1235, originaire de Wuxing (province du Zhejiang), mort vers 1300 ou 1301. XIIIe siècle. Peintre chinois.

En 1279, Khubilai, petit-fils de Gengis Khan, se proclame empereur de Chine, devenant ainsi le premier représentant de la dynastie mongole des Yuan. Nombreux sont alors les lettrés, fonctionnaires de la dynastie précédente qui, devant l'envahisseur, se cantonnent dans une prudente retraite et qui, dans l'ombre qu'impose leur loyauté, s'adonnent à leurs activités traditionnelles: la peinture, la calligraphie, la poésie. Comme souvent dans l'histoire chinoise, les sentiments qu'inspire l'indignation nationale coïncident avec une violente réaction artistique qui prend alors deux formes: l'épanouissement de la peinture lettrée, le Wenren hua d'une part, le retour à un certain archaïsme d'autre part. Ce dernier mouvement naît à Wuxing, au nord de Hangzhou et est représenté, au premier chef, par Zhao Mengfu et Qian Xuan qui comptent tous deux parmi les huit talents de Wuxing.

L'un des plus célèbres peintres loyalistes du début des Yuan, Qian Xuan, n'est en principe pas moins sincère ni amateur. Toutefois, à l'opposé de Gong Kai (en-1222–1307), il préfère le mode délicat de la ligne fine et des lavis de couleur. Ce style aux résonances archaïques fait référence au lointain passé, à la dynastie des Tang en particulier, qui, vue depuis l'époque de la dynastie des Yuan, peut apparaître comme un âge d'or de la Chine, un temps d'expansion et de puissance. Il implique aussi le rejet des styles et, par extension, de la faiblesse politique des Song du Sud. Les peintures de Qian sont souvent accompagnées de poèmes, qui expriment subtilement la tristesse causée par la chute de la dynastie autochtone et la «venue des ténèbres».

Qian Xuan vit à Wuxing, une ville au nord de Hangzhou et au sud de Taihu, ou Grand Lac. Avec la dispersion de l'Académie impériale de peinture de Hangzhou, d'autres centres, dont Wuxing est le plus important, deviennent des centres de rassemblement pour l'érudition et les arts. Qian Xuan est membre d'un groupe de poètes et lettrés cultivés, actifs en ce lieu à la fin des Song et au début des Yuan, connus comme les huit talents de Wuxing. En 1286, le premier empereur Yuan, Kubilai Khan, dépêche un émissaire pour inviter plus de vingt lettrés de Wuxing à entrer à son service dans la nouvelle capitale septentrionale de Dadu (aujourd'hui Beijing). On ne sait pas clairement si Qian Xuan, âgé alors d'une quarantaine d'années, figure parmi eux; quoi qu'il en soit, il se tient en retrait.

Parmi ceux qui acceptent l'invitation et rallient le Nord, la figure la plus marquante est Zhao Mengfu jeune collègue de Qian et probablement son élève. Qian est en conséquence loué pour avoir préservé ses principes et Zhao critiqué pour avoir compromis les siens, d'autant qu'il est descendant de la famille impériale des Song. Les deux hommes, toutefois, restent bons amis, et Zhao devient l'un des personnages les plus accomplis et éminemment respectés de la dynastie. Quoi qu'il en soit, Qian abandonne son statut de lettré et devient un peintre professionnel, gagnant sa vie par la production de peintures de fleurs, de personnages et de paysages.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Qian Xuan Œuvres
Voir toutes 28 œuvres d'art
Avertissement