{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

Pierre de Cortone

Pietro Berrettini da Cortona

Поделиться: Article Wikipedia

Pierre de Cortone (en italien : Pietro da Cortona, de son vrai nom Pietro Berrettini) (Cortona, 1er novembre 1596 - Rome, 16 mai 1669) est un peintre et un architecte italien du baroque commençant.

On connaît surtout son travail dans le domaine des fresques décoratives et de la peinture.

Sous le pontificat d'Urbain VIII (dont il fit un portrait), il fut l'un des principaux architectes opérant à Rome, avec le Bernin et Borromini.

Il étudia avec le florentin Andrea Commodi qui l'emmena avec lui à Rome à l'âge de quinze ans. Son maître le confia en 1614 à un de ses élèves, le peintre toscan Baccio Ciarpi qui lui fait découvrir les œuvres de Raphaël, de Rubens du Dominiquin et d'Annibal Carrache. Il s'imprègne aussi de la ferveur religieuse de l'époque marquée par la Contre-Réforme

Il noua aussi très tôt des relations avec les milieux romains passionnés d'antiquités, notamment Cassiano dal Pozzo qui le pousse à étudier l'art antique, et l'amateur Marcello Sacchetti pour qui il peignit à plusieurs reprises dans les années 1620 : Le Sacrifice de Polyxène, Le Triomphe de Bacchus, L'Enlèvement des Sabines (Musées du Capitole). Ces œuvres témoignent aussi de son étude de la peinture vénitienne du XVIème siècle.

Il poursuit sa carrière au service de la famille Sacchetti qui lui confie en 1623 le chantier de la villa du Pigneto. Au palais Sacchetti, il rencontre le Cavalier Marin et le cardinal Mafeo Barberini, futur Urbain VIII, qui devient son protecteur. Par son intermédiaire, il obtient sa première grande commande de peinture, le cycle de décors à fresque de l'église Sainte-Bibiane à Rome (1624-1626), dont la façade a été réalisé par le Bernin. Le succès qu’il rencontre lui ouvre une carrière active : en 1629, il peint l’Enlèvement des Sabines qui devient le manifeste de la peinture baroque romaine.

En 1633-1639, il exécute pour le pape Urbain VIII sa fresque la plus célèbre : la Gloire des Barberini, qui orne le plafond du grand salon du palais Barberini à Rome. Ce décor peint est aussi appelé le Triomphe de la Divine Providence. Il s’agit d’une allégorie de la Providence et du pouvoir divin des Barberini. Cette grande fresque est mouvementée, abonde de personnages vus dans une contre-plongée extrême (sotto in su), qui caractérise ses effets illusionnistes.

En 1637, durant un voyage en Italie du nord, il s'arrête à Florence et à la demande de Ferdinand II, commence à peindre une petite pièce du piano nobile appelée Sala della Stufa ou Salle du Poêle au Palais Pitti. Sa série de fresques décrivant les quatre âges de l'homme reçut un accueil très favorable. L'Âge de l'or et L'Âge de l'argent furent peints en 1637, puis il retourna à Rome pour achever la voûte Barberini et en 1640 il était à nouveau à Florence pour terminer l'œuvre commencée trois ans avant et peignit L'Âge du bronze et L'Âge du fer. On lui demanda alors les fresques des salles de réception du grand-duc, enfilade de cinq pièces sur le devant du palais. Dans ces cinq salles « des Planètes », la suite hiérarchique des divinités est fondée sur la cosmologie ptolémaïque : Vénus, Apollon, Mars, Jupiter (la salle du trône des Médicis), et Saturne. De 1641 à 1647 il peignit les salles de Vénus, Jupiter et Mars. Ces plafonds rendent essentiellement hommage à la lignée des Médicis et à leur capacité à être des dirigeants vertueux. Il commença celle d'Apollon qui fut terminée par son élève Ciro Ferri en 1660. Le thème des plafonds de ces salles devaient inspirer plus tard la décoration des « Grands Appartements du château de Versailles », conçus par Charles Le Brun.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Pierre de Cortone Œuvres célèbres
Voir toutes 28 œuvres d'art
Avertissement