{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

La Nativité

Piero della Francesca

La Nativité

Piero della Francesca
  • Date: 1470 - 1475
  • Style: Early Renaissance
  • Genre: peinture religieuse
  • Media: oil, wood
  • Dimensions: 124,4 x 122,6 cm
  • Achetez des reproductions de peintures à l'huile faites à la main
    Reproduction
    de commande

La Nativité est une œuvre de Piero della Francesca, conservée à la National Gallery de Londres. C'est une peinture sur bois de 124,4 × 122,6 cm réalisée entre 1460 et 1475. Probablement un des derniers tableaux que Piero ait peints avant sa cécité. Le tableau semble inachevé comme en témoignent des traits de l'ébauche encore visibles et cette impression est accentuée des traces d'anciennes restaurations.

Le tableau appartenait à la famille Marini Franceschi de Borgo San Sepolcro, descendance de Marco, le frère de Piero. Le chevalier Frescobaldi qui le possède en 1861 le céda à un Anglais, Alexander Barker qui le transmit ensuite le 6 juin 1874 à la National Gallery, lors de la vente Barker.

La Nativité est un thème récurrent de l'iconographie chrétienne qui se doit de représenter la venue au monde de Jésus de Nazareth entouré de ses parents, Marie et Joseph, du bœuf et de l'âne dans l'étable, d'anges témoins de la scène, certains musiciens et d'autres protagonistes venus aussi lui rendre hommage (bergers, rois mages...).

Jésus enfant est couché sur le sol, les bras tendus vers sa mère, presque au centre de la composition.

La Vierge Marie est agenouillée, les mains jointes, vêtue des trois couleurs, bleu, blanc et rouge.

Un groupe de cinq anges chantant et jouant du luth et de la viole constitue l'arrière-plan immédiat de Jésus. Ils sont pieds nus sur le sol caillouteux.

Joseph, à droite, assis sur un bât, une gourde à ses pieds, regarde ailleurs, vers le paysage.

Derrière lui se trouvent les bergers en adoration.

Un clocher est visible dans le fond à droite.

Le paysage visible à gauche est peint comme une miniature.

L'étable, dans le fond, est peinte avec réalisme avec une ombre portée et des animaux en mouvement.

Le toit de l'étable porte des touffes de mousse et d'herbe ; une pie (symbole de joie) est postée, vue de profil, dans le coin avant gauche.

Piero della Francesca s'inspire de la peinture flamande dans nombre de détails accentuant l'intimité :

Les couleurs qui vêtent Marie symbolisent respectivement, par le bleu, le signe de la royauté céleste, par le blanc, l'indication de sa virginité et par le rouge, les prémisses de la mort du Christ.

L'étable rustique (« à la toscane ») est en ruine, symbolisant l'Église que le Christ vient reconstruire, et figurée par un clocher visible dans le paysage d'une petite ville (d'Ombrie ?), à droite.

Le paysage sur la gauche adopte le point de vue d'un oiseau dans le ciel qu'on retrouvera chez Léonard de Vinci ou même dans les peintures chinoises de paysage.

Ce point de vue est probablement dû à une composition perspective respectant la position du tableau qui devait figurer au-dessus d'un autel.

Le groupe d'anges chantant et jouant est manifestement inspiré de la peinture flamande de laquelle vient également la technique de la peinture à l'huile maîtrisée alors par Piero.

Le sol et le toit de l'étable détachent les scènes annexes présentées de part et d'autre.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...