{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Peder Balke

Peder Andersen

Поделиться: Article Wikipedia

Peder Balke, né Peter Andersen le 4 novembre 1804 sur l’île de Helgøya, dans le comté de Hedmark et mort le 5 février 1887 à Christiania, est un peintre norvégien.

Connu pour son interprétation positive de la nature de la Norvège, il a contribué à donner une vue spectaculaire et romantique des paysages de ce pays.

Fils de paysans sans terre, Balke grandit à Ringsaker, mais habita, dans les années 1820, à la ferme des Balke à Toten dans le comté d’Oppland. Manifestant des dons artistiques précoces, les agriculteurs de Toten l’encouragèrent en payant ses études, ce dont il les remercia, à son retour, en décorant plusieurs des fermes de Toten. Ils encouragèrent ses activités de peinture et le soutinrent plus tard dans l’enseignement supérieur.

Vers 1825, il change de nom pour « Peder Balke » et devient, à l’automne 1827, l’élève de Grosch (de). Il suivit également l’enseignement de Jacob Munch (no) à la Tegneskole. Il signa un contrat de deux ans comme apprenti de l’artiste et décorateur danois Jens Funch. De l’automne 1829 au printemps 1833, il fut l’élève de Carl Johan Fahlcrantz (sv) à l’académie d’art de Stockholm.

Amené, par son aspiration à être un peintre dans la tradition européenne, à voyager, il traversa à pied, au cours de l’été 1830, le Telemark, le Rjukan, le Vestfjorddalen au-delà de Røldal et Kinsarvik jusqu’à Bergen, pour ensuite revenir sur Vossevangen et Gudvangen, puis encore plus loin jusqu’à Fillefjell, Valdres et, de là, à travers les montagnes jusqu’à Hallingdal, peignant, et dessinant, tout le long du chemin, de petits formats développés, par la suite, en peintures. Cette série d’expéditions d’esquisses, qui lui a permis de découvrir la beauté sauvage de la Norvège, est fondamentale pour son art, dans la mesure où il a, par la suite, consacré le reste de sa vie à ce sujet.

En 1834, il épouse, Karen Eriksdatter Strand et, l’année suivante, il se rend à Dresde, où il fait la rencontre décisive de deux géants de la peinture paysagiste, le Norvégien Johan Christian Dahl, dont il sera l’élève de de 1843 à 1844, et l’Allemand Caspar David Friedrich. Le naturalisme de Dahl et la vision spirituelle de la nature de Friedrich ont renforcé la passion de Balke pour le paysage de Norvège. Dès les années 1840, Balke était un exposant très original de la peinture romantique du Nord, qui explore les aspects de la nature qui inspirent l’admiration connue sous le nom de Sublime. Il a continué à sillonner le continent, éduquer son œil et à cultiver, avec un succès mitigé, les collectionneurs, entre autres, de Saint-Pétersbourg, Berlin, Paris, Londres.

À Stockholm, il compléta plusieurs des tableaux qu’il avait esquissé lors de sa tournée dans le Finnmark. Certains d’entre eux furent vendus à la famille royale de Suède. En 1846, il vendit à Louis-Philippe de France une trentaine de ses peintures commandées par ce dernier pour commémorer un voyage en Laponie en 1795 pour le château de Versailles et conservées, depuis 1847, au musée du Louvre : il s’agissait précisément de trente-trois esquisses représentant les endroits principaux où était passé Louis-Philippe et de deux tableaux, La Vue du Cap Nord et La Vue de Drontheim. Outre les 17 tableaux à la Nasjonalgalleriet d’Oslo, Peder Balke est également représenté dans plusieurs collections d’art majeur en Norvège, en Suède et dans le monde.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Peder Balke Œuvres
Voir toutes 12 œuvres d'art