{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Luigi Guardigli

Luigi Guardigli

Поделиться: Article Wikipedia

Luigi Guardigli (né en 1926 à Lugo, dans la province de Ravenne, en Émilie-Romagne et mort le 19 septembre 2008 à Paris) est un peintre et un mosaïste italien contemporain.

Luigi Guardigli séjourna très longtemps à La Ruche à Montparnasse et travailla en particulier avec Gino Severini, Marc Chagall, Georges Braque, Jean-Michel Folon, Fernand Leger et Jean Bazaine. On lui doit des peintures (huiles, gouaches, sur toile et sur papier) aux mouvements souples et délicats et aux couleurs franches et harmonieuses, à mi-chemin entre abstraction lyrique et géométrique. Sa quête incessante du jeu des formes et des couleurs se retrouve dans son œuvre de mosaïste (Ministère de Finances).

À 18 ans, il s'inscrit à l'école de Beaux-Arts de Ravenne où il étudie de 1941 à 1951. Il travaille entre 1951 et 1957 avec le Gruppo mosaicisti à la restauration des mosaïques anciennes des églises et monuments de Ravenne. Il est enrôlé, pendant la seconde Guerre Mondiale, de 1943 à 1946 dans la Regia Marina (Italian Royal Navy) à La Spezia ce qui lui fait interrompre ses études.

Fin novembre 1951, il arrive à Paris et enseigne à l’École d'Art Italien comme assistant du peintre Gino Severini, fondateur et directeur de l'école.

À partir de 1957, avec Lino Melano, un autre mosaïste compatriote de Ravenne, il exécute des mosaïques pour d’autres artistes, tel Fernand Léger, Georges Braque, Marc Chagall, Jean Bazaine et Raoul Ubac. Il a collaboré également à la mosaïque de la façade du Musée national Fernand Léger à Biot (Alpes-Maritimes). En 1960, il exécute, à la Colombe d'Or de Saint Paul de Vence, une mosaïque conçue par le peintre Georges Braque. À partir de 1961, il a un studio en résidence d’artistes à La Ruche au 2, passage de Dantzing à Paris. En 1962, dans une autre collaboration avec Braque, il crée le fameux réservoir de poissons de la Fondation Maeght à St Paul de Vence. Ses collaborations avec de nombreux artistes illustres ont continué, et la dernière a été avec Jean-Michel Folon.

À partir de 1958, Luigi Guardigli participe aux réalisations de nombreux panneaux en mosaïque pour des écoles, salles de fêtes… Quelques exemples : 1966. Mosaïque de 91 m2, d’après les maquettes de Chagall, pour le nouveau Parlement de Jérusalem. (Israël). 1971. Grande mosaïque pour le hall d'entrée de l'Université de Lettres de Clermont-Ferrand d'après les maquettes de Joseph Lacasse. 1981. Réalise un panneau en mosaïque, sur dalles, de 10 m2, d’après une maquette du peintre J.M. Folon, pour la Maison de la Radio Télévision Belge à Bruxelles. 1983. Dans le cadre du 1 % de l’État, réalise un panneau en mosaïque de 5 m2 d’après une maquette personnelle, dans le hall de la Caserne de Gendarmerie « Tempoure » à Marmande (Lot et Garonne). 1985. Mosaïque (près de 300 m2 de surface) qui recouvre la voûte de la piscine des enfants dans le chantier Saint Eustache.

1986. Il participe, avec une maquette, à un concours pour une décoration en mosaïque destinée au nouveau Ministère des Finances à Bercy, d’après des maquettes du peintre Martial Raysse. 1989. Après avoir présenté 3 maquettes pour ce projet, Luigi Guardigli dirige la réalisation d’un mur en mosaïque de 51,35 m de long sur 3,04 m de haut (surface totale 156 m2) dans le bâtiment C du nouveau Ministère des Finances.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Luigi Guardigli Œuvres
Voir toutes 23 œuvres d'art