{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

John Ruskin

John Ruskin

Поделиться: Article Wikipedia

John Ruskin, né le 8 février 1819 à Bloomsbury à Londres, mort le 20 janvier 1900 à Coniston (Cumbria), est un écrivain, poète, peintre et critique d'art britannique.

Fils unique d'une riche famille, il est éduqué à domicile, avec une insistance particulière sur l'art et la religion. Il poursuit son éducation en dilettante, en tant qu'auditeur libre à Oxford. Malgré des problèmes de santé, il y obtient son MA en 1843. Surtout, il s'y lie d'amitié avec nombre d'intellectuels.

Il est publié dès son adolescence. Grâce à la fortune de sa famille, il peut consacrer sa vie à l'écriture. Il devient rapidement célèbre dans les années 1840 grâce à son travail de critique Modern Painters (1843 à 1860) où il propose une nouvelle façon d'appréhender l'art. Il écrit ensuite The Seven Lamps of Architecture en 1849 et surtout The Stones of Venice en 1853. Il fait aussi passer ses idées par l'enseignement. Il participe à la création de l'University Museum, donne des cours de dessin au Working Men's College, un établissement de formation continue fondé par ses amis socialistes chrétiens. Il en donne aussi dans une école pour jeunes filles et par correspondance. En 1870, il devient le premier titulaire de la chaire Slade pour l'enseignement des beaux-arts à Oxford.

Son mariage avec Effie Gray, annulé pour non-consommation, continue à alimenter de nos jours des légendes et des suppositions variées. Effie épouse très vite le peintre John Everett Millais, qui est membre du mouvement préraphaélite dont Ruskin est le mécène et le soutien après s'être engagé pour Turner.

John Ruskin était le fils unique de John James Ruskin (1785 – 1864) et de Margaret Cox ou Cock (1781 – 1871). Les époux étaient cousins germains. Les deux familles pratiquaient le commerce de l'alcool. Le grand-père maternel de John Ruskin avait un pub à Croydon. Son grand-père paternel, John Thomas Ruskin (1761 – 1817), originaire d'Édimbourg avait migré d'Écosse à Londres pour s'installer comme marchand. Le père de John Ruskin, quant à lui, était importateur de sherry. Il commença par solder les dettes de l'entreprise familiale avant de faire fortune dans la société Ruskin, Telford, and Domecq.

Les parents de John Ruskin s'étaient fiancés en 1809, mais les dettes familiales et l'opposition parentale avaient retardé le mariage. En 1817, John James Ruskin était riche et ses parents étaient morts (il semblerait que son père se fût suicidé peu de temps après le décès de son épouse). La noce se déroula en 1818. John Ruskin naquit l'année suivante, dans la maison familiale donnant sur Brunswick Square dans Bloomsbury, un des beaux quartiers de Londres. En 1823, la famille déménagea pour Herne Hill. Dans ses Præterita, John Ruskin décrit une enfance assez solitaire, mais heureuse.

Jusqu'à ses quatorze ans, John Ruskin fut éduqué à domicile, soit par ses parents, soit par des précepteurs. Son père lui transmit son goût pour le romantisme (Walter Scott, Lord Byron ou Wordsworth). John James Ruskin avait dû arrêter ses études avant l'université où il avait désiré faire du droit, pour se mettre à travailler. Il semblerait qu'il ait tenté de se consoler de la frustration qu'il avait alors ressentie en permettant à son fils de faire ce qui lui plaisait. Le jeune John était encouragé par son père à dessiner et à écrire. Chacun de ses poèmes lui était ainsi payé un demi-penny le vers. Dès ses douze ans, il avait entrepris d'écrire un dictionnaire, manuscrit, de minéralogie.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
John Ruskin Œuvres célèbres
Voir toutes 137 œuvres d'art