{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

John Gibson

John Gibson

Поделиться: Article Wikipedia

John Gibson, né le 19 juin 1790 et mort le 27 janvier 1866, est un sculpteur néoclassique gallois. Il a étudié à Rome auprès d'Antonio Canova. Il excelle surtout dans le bas-relief, notamment dans ses œuvres en grandeur nature The Hours Leading the Horses of the Sun et Phaethon driving the Chariot of the Sun, mais se consacre aussi à l'art monumental et à la statuaire. Il est élu à la Royal Academy en 1836, à laquelle il a légué le contenu de son atelier où nombre de ses marbres et moulages sont encore exposés.

Gibson est né près de Conwy, aupays de Galles, où son père est jardinier. Quand il a neuf ans, sa famille est sur le point d'émigrer en Amérique, mais sa mère met un terme au projet à leur arrivée à Liverpool où ils s'installent et où Gibson est inscrit à l'école. Il est alors fasciné par les devantures des imprimeries de la ville. Le peintre et vendeur de gravures John Turmeau lui prête des dessins et des moulages en plâtre à copier.

À l'âge de quatorze ans, Gibson fait son apprentissage dans un atelier d'ébénisterie. Il prend vite le métier en aversion, cependant il réussit à ventre ses travaux aux marbriers Samuel et Thomas Franceys. C'est ensuite son apprentissage auprès des frères Franceys qui va attirer l'attention de l'historien William Roscoe, pour lequel Gibson exécute un bas-relief en terre cuite maintenant exposé au musée de Liverpool. Roscoe lui ouvre sa bibliothèque d'Allerton, ce qui lui permet de se familiariser avec les dessins des grands maîtres italiens . Un dessin, la Chute des Anges, est représentatif de cette période.

Il étudie l'anatomie, un médecin lui donnant des cours gratuitement, et est introduit auprès des familles cultivées de Liverpool. Roscoe guide son protégé, lui définissant les Grecs comme les seuls exemples à suivre pour un sculpteur. Gibson trouve là sa vocation et réalise un bas-relief, Psyché portée par les Zéphirs, qu'il envoie à l'Académie Royale, où John Flaxman, reconnaissant ses mérites, l'expose à un endroit en vue.

Gibson veut poursuivre son éducation artistique à Rome, et se rend d'abord à Londres où Flaxman et Francis Legatt Chantrey lui donnent des avis divergents, le premier lui disant que rester à Londres lui apportera beaucoup, le second le pressant de partir pour Rome qu'il considère être le meilleur endroit au monde pour se former à l'architecture.

Il arrive à Rome en octobre 1817, à un âge considéré à l'époque comme relativement avancé pour une première visite. Il est généreusement accueilli par Antonio Canova auquel Gibson a été recommandé, qui apporte à l'étudiant non seulement son expérience mais aussi son aide financière. Jusqu'à ce moment, bien que ses dessins montrent une énergie et une force créatives où aucun apprentissage ne fait défaut, Gibson n'a encore reçu aucune instruction et n'a étudié à aucune académie. À Rome, il se familiarise d'abord avec les règles et les subtilités de l'art. Canova l'introduit à l'Académie que finance l'Autriche, et, voyant de jeunes artistes italiens déjà exceller dans le dessin, l'impression première de ses lacunes dans le domaine pratique le déprime. Mais la roue tourne, son premier travail en marbre, Sleeping Sheperd Boy, est achevé en 1824.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
John Gibson Œuvres
Voir toutes 33 œuvres d'art
Avertissement