{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

Le Verre de vin

Johannes Vermeer

Le Verre de vin

Johannes Vermeer
  • Date: c.1658 - c.1660
  • Style: Baroque
  • Genre: scène de genre
  • Media: oil, canvas
  • Dimensions: 66,3 x 76,5 cm
  • Reproduction
    de commande

Le Verre de vin (en néerlandais : Het glas wijn) est une huile sur toile de Johannes Vermeer. Ce tableau, de 66,3 centimètres de haut et de 76,5 centimètres de large, a été réalisé, selon les experts, entre 1658 et 1659, ou un peu plus tard, vers 1661-1662. Il représente, dans un intérieur hollandais, une femme en rouge assise devant une table, en train de finir un verre de vin. Un homme, debout derrière elle, tient un pichet de la main droite, posé sur la table. La composition est, par de nombreux aspects, typique des scènes de genre développées à Delft par Pieter de Hooch au début des années 1650, et l'idée de séduction qui s'en dégage se double, selon toute vraisemblance, d'une portée moralisante.

Vermeer est âgé d'environ 27 ans quand il peint Le Verre de vin. Selon Walter Liedtke, « aucune analyse s'attachant aux conventions artistiques ne peut parvenir à suggérer la beauté pure et l'extraordinaire raffinement d'un tableau tel que Le Verre de vin, qui peut être considéré comme la première de ses œuvres de complète maturité[4] ».

Depuis 1901, le tableau appartient aux collections de la Gemäldegalerie de Berlin (Stiftung Preußischer Kulturbesitz).

La représentation de personnages buvant autour d'une table, et le motif du verre de vin offert à une jeune femme, avaient déjà été traités par Pieter de Hooch, par exemple dans La Visite (vers 1657), ou encore La Buveuse (vers 1658). Sur la base de similitudes troublantes avec un autre tableau de Vermeer sur le même thème, La Jeune Fille au verre de vin, on a également pu supposer un autre prototype, Le Verre refusé, attribué à Ludolf de Jongh.

Si le rapprochement avec Pieter de Hooch se justifie également par la reprise du motif en damier ocre-orangé et noir du sol carrelé, Vermeer se démarque cependant assez nettement de celui-ci par le choix d'un intérieur beaucoup plus élégant. Les habits des personnages, le tapis persan en guise de nappe, le tableau accroché sur le mur du fond et luxueusement encadré, ainsi que les armoiries sur la vitre de la fenêtre de droite suggèrent en effet une classe sociale bien plus aisée que celles des toiles du vieux maître.

À cette époque, Vermeer n'est pas le seul artiste hollandais à développer les idées de Pieter de Hooch pour rivaliser avec celui-ci, voire le dépasser, et des peintres autour du cercle des fijnschilders (« peintres précieux ») tels que Jan Steen, Frans van Mieris, ou encore Gerard Ter Borch — à qui Vermeer semble par ailleurs emprunter le langage des corps, bien plus déliés et expressifs que chez de Hooch — affichaient une technique tout aussi raffinée, sur des motifs similaires.

Le Verre de vin représente une encoignure d'intérieur hollandais, cadrée sans plafond ni mur à droite, et dont le mur de gauche est percé de deux séries d'ouvertures qui éclairent la scène. L'espace est clos au fond par un mur blanc sur lequel est accroché un tableau.

Contrairement aux habitudes de Vermeer, le premier plan est laissé libre de tout meuble, rideau ou objet, et les personnages apparaissent en pied, au niveau du plan médian, dans la partie gauche de la composition. Le sol présente un damier de carreaux ocre-orangé et noirs qui occupe approximativement le tiers inférieur de la toile.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Avertissement