{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Johann Heinrich Füssli

Johann Heinrich Füssli

Поделиться: Article Wikipedia

Johann Heinrich Füssli ou Henry Fuseli, (7 février 1741 à Zurich – 16 avril 1825 (à 84 ans) à Putney Hill) est un peintre et écrivain d'art britannique d'origine suisse. Il montre très tôt dans sa carrière, un attrait particulier pour les sujets fantastiques, nouveaux à l'époque. Dès la cinquantaine, il a vécu en Angleterre où il a réalisé des illustrations d'œuvres de Shakespeare, de Dante, ainsi que de l'épopée germanique des Nibelungen. Il a été reconnu par les Surréalistes comme un de leurs précurseurs.

Johann Heinrich Füssli naît , deuxième de dix-huit enfants, dans une famille zurichoise Suisse. Son père, Johann Caspar Füssli, peintre de portraits et de paysages, destine son fils à la prêtrise, et l'envoie à l'université Caroline de Zürich, où il reçoit une excellente éducation classique. Un de ses camarades de classe, Johann Kaspar Lavater, poète et physiognomoniste, devient l'un de ses plus proches amis.

Après être entré dans les ordres en 1761, Füssli est forcé de quitter la Suisse pour avoir aidé Lavater à dénoncer un magistrat dont la puissante famille cherchait à se venger. Il traverse l'Allemagne et, en 1765, visite pour la première fois l'Angleterre, où il vit quelque temps grâce à l'écriture. Joshua Reynolds à qui il montre ses dessins, lui conseille de se consacrer entièrement à la peinture. Dans les années 1770, il fait un pèlerinage artistique en Italie où il est resté jusqu'en 1778, changeant son nom de "Füssli" en "Fuseli", sonnant plus italien.

Au début de l'année 1779, il revient en Grande-Bretagne, en passant par Zürich. Il obtient alors une commande du conseiller municipal Boydell, qui organise à cette période "sa galerie de Shakespeare". Füssli peint un certain nombre d'œuvres pour Boydell, certaines sont gravées et publiées dans l'édition anglaise de la physiognomonie de Lavater. Parallèlement, il aide le poète William Cowper à une traduction d'Homère.

En 1788, il épouse Sophia Rawlins, l'une de ses modèles. Peu après, il devient membre associé de la Royal Academy. La féministe Mary Wollstonecraft, dont il avait peint le portrait, projette de faire avec lui un voyage à Paris qui ne se fera jamais après l'intervention de son épouse Sophia. Deux ans plus tard, il est promu académicien le 10 février 1790.

En 1799, Füssli expose une série de 47 peintures inspirées des œuvres du poète John Milton, et il ouvre une « galerie Milton » sur le modèle de la « galerie de Shakespeare » de Boydell, mais l'exposition est un échec commercial et la galerie ferme en 1800.

En 1799 Füssli est nommé professeur de peinture à la Royal Academy dont il démissionne, quatre ans plus tard, lors de sa nomination au poste de conservateur à l'Académie. En 1810, il reprend son poste de professeur qu'il conserve jusqu'à sa mort. Le sculpteur italien Antonio Canova, lors d'une visite en Angleterre, s'intéresse aux travaux de Füssli, et de retour à Rome en 1817, le fait élire membre de l'Académie de Saint-Luc.

Après une vie confortable et sans problèmes de santé, Füssli meurt à Putney, un quartier de la banlieue de Londres, à l'âge avancé de 84 ans. Il est enterré dans la crypte de la Cathédrale Saint-Paul de Londres.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Johann Heinrich Füssli Œuvres
Voir toutes 29 œuvres d'art
Avertissement