{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

James Turrell

James Turrell

Поделиться: Article Wikipedia

James Turrell, né le 6 mai 1943 à Los Angeles, est un artiste américain dont les principaux média d'expression sont la lumière et l'espace. Il vit et travaille à Flagstaff en Arizona, ainsi qu'en Irlande. Turrell revendique pour sa démarche artistique la double appartenance à la culture scientifique et technique, et à la culture atlantique et pacifique.

James Turrell naît dans une famille quaker d'origine franco-irlandaise. Son père, Archibald Milton Turrell, est un ingénieur et éducateur en aéronautique. Sa mère, Margaret Hodges Turrell, possède une formation médicale et travaille par la suite dans les corps de la Paix.

Turrell obtient une licence de pilote d'avion à 16 ans ; par la suite, il approvisionne par avion des sites miniers isolés et travaille comme cartographe aérien. En 1965, il obtient un bachelor's degree au Pomona College de Claremont, Californie, dans le domaine de la psychologie de la perception (en) (dont, notamment, l'étude de l'effet Ganzfeld) ; il y étudie également les mathématiques, la géologie et l'astronomie. En 1966, il obtient un master degree à la Claremont Graduate School (en), université de Californie à Irvine.

En 1966, il est arrêté pour avoir entraîné des jeunes gens à éviter d'être incorporés pour la guerre du Viêt Nam ; il passe environ un an en prison.

Depuis la fin des années 1960, les installations de James Turrell, appelées aussi « environnements perceptuels », sont réalisées à partir d'un matériau essentiel : la lumière, naturelle ou artificielle. Mis à part les dessins et les plans qui accompagnent ses œuvres de plus grande envergure, sa production ne comporte ainsi presque aucun objet en tant que tel.

En 1966, Turrell commence à expérimenter avec la lumière dans son studio de Santa Monica, l'hôtel Mendota, à une époque où le Light and Space group, un groupe d'artistes de Los Angeles qui comprend Robert Irwin (en) et Doug Wheeler (en), devient célèbre. En recouvrant les fenêtres et en n'autorisant qu'une partie de la lumière à entrer par les ouvertures en quantités précises, Turrell crée ses premières projections lumineuses. Dans Shallow Space Constructions (1968), il utilise des cloisons, permettant l'effusion rayonnante d'une lumière dissimulée afin de créer un effet d’aplatissement artificiel dans l'espace. La même année, il participe au programme Art et Technologie du musée d'art du comté de Los Angeles, travaillant sur les phénomènes de perception avec l'artiste Robert Irwin et le psychologue Edward Wortz. En 1969, il effectue des dessins dans le ciel avec Sam Francis, à l'aide de fumée colorée et de matériaux d'ensemencement de nuages. Entre 1969 et 1974, Turrell développe The Mendota Stoppages, où plusieurs pièces de l'ancien hôtel Mendota sont condamnées, leurs ouvertures contrôlées par l'artiste afin de permettre à la lumière naturelle et artificielle de pénétrer les espaces sombres selon des façons spécifiques.

Dans les années 1970, Turrell débute sa série des Skyspace, des espaces clos suffisamment grands pour accueillir une quinzaine de personnes, ouverts sur le ciel à travers un trou dans leur plafond. À l'intérieur, les spectateurs s'assoient sur des bancs disposés le long des murs afin d'observer le ciel. En tant que quaker, Turrell conçoit la maison d'assemblée de Live Oak pour la Société des Amis avec une ouverture dans le toit, où la notion de lumière prend dans ce cas une connotation religieuse. Son œuvre Meeting (1986, MoMA PS1), qui consiste en une pièce carrée comportant une ouverture découpée directement dans le plafond, est une recréation de cette maison d'assemblée.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
James Turrell Œuvres
Voir toutes 135 œuvres d'art