{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Giovanni Battista Piranesi

Giovanni Battista (Giambattista) Piranesi

Поделиться: Article Wikipedia

Giovanni Battista Piranesi (prononcé : [dʒoˈvanni batˈtista piraˈneːzi]), dit Piranèse, né à Mogliano Veneto, près de Trévise, appartenant alors à la République de Venise, le 4 octobre 1720, baptisé le 8 novembre en l'église Saint Moïse et mort à Rome le 9 novembre 1778 (à 58 ans), est un graveur et un architecte italien.

Dans ses planches gravées, Le Piranèse parvient à sublimer l'Antiquité. En isolant et en amplifiant les éléments architecturaux, il ajoute à ses œuvres une dimension dramatique qui reflète son idée de la dignité et de la magnificence romaines.

Il est le fils d’Angelo, tailleur de pierre, et de Laura Lucchesi. Un frère, Angelo, l'initia au latin ainsi qu'aux bases de la littérature antique.

En 1735, il commence des études d’architecture chez son oncle Matteo Lucchesi, ingénieur du Magistrato Delle Acque de Venise et Giovanni Antonio Scalfarotto (peintre) puis une formation de gravure à Venise chez Carlo Zucchi.

En 1740, il part à Rome avec la suite de l’ambassadeur de Venise, Marco Foscarini. Il poursuit son apprentissage de la gravure avec Fellice Polanzoni, mais surtout auprès de Giuseppe Vasi, qui lui enseigne le procédé de l’eau-forte. Il s’initie également à la réalisation de décors de théâtre chez les frères Valeriani, et c’est à cette période qu'il commence à graver ses planches.

En 1743, il fait paraître une première série de planches Première partie d'architecture et perspective et effectue un court voyage à Naples.

En 1744, il fait publier La Villa Royale Ambrosienne par G. Allegrini à la suite de Vues des Villas et d'autres lieux de la Toscane. Retour à Venise de mai à septembre. Ensuite, il travaille à Rome avec Carlo Nolli sur le Plan du Tibre. Parution des Diverses vues de Rome anciennes et modernes.

En 1745, il retourne à Venise où il commence à travailler sur les Carceri (les Prisons imaginaires). Ce sont seize vues d'architecture et d'outils de constructions détournés en engins de torture.

En 1747, retour à Rome, via del Corso, face au siège de l'Académie de France (Palais Mancini). Il entreprend Les Vues de Rome, série qui aura une grande influence sur les architectes, peintres, sculpteurs et graveurs français de l'époque. Elle devient, pour eux, un véritable répertoire de formes. Piranèse fait une retranscription de l'Antiquité transmuée par son imagination. Il utilise des cadrages particuliers, fait un gros travail de mise en scène, et exploite des contrastes violents d'ombres et de lumières. Il entreprendra aussi Les Antiquités Romaines au temps de la République.

En 1748, après un bref retour à Venise, il installe un atelier à Rome. Il publie Les Antiquités romaines au temps de la République et des premiers empereurs. Il travaille avec Giambattista Nolli au Nouveau plan de Rome.

En 1749-1750, publication de la première version des Carceri en quatorze planches (sans les numéros II et V).

En 1750, publication des Œuvres diverses d'architecture, perspective et grotesque chez Giovanni Bouchard.

En 1751, publication de la série La Magnificence de Rome.

En 1752, il épouse Angela Pasquini et publie la Recueil de diverses vues de Rome.

En 1753, publication de "Trophée de Auguste Ottaviano".

En 1756, publication du premier des quatre volumes d'Antiquités Romaines. Il devient membre honoraire de La Société des Antiquaires de Londres. Publication des Lettres de justification.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Giovanni Battista Piranesi Œuvres
Voir toutes 1355 œuvres d'art
Avertissement