{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Giacomo Balla

Giacomo Balla

Поделиться: Article Wikipedia

Giacomo Balla, né le 18 juillet 1871 à Turin et mort le 1er mars 1958 (à 86 ans) à Rome, est un peintre et sculpteur italien, rallié au mouvement futuriste dès 1910.

Giacomo Balla étudie la peinture à Turin, et fait un court passage à l'Accademia Albertina. Il travaille plusieurs années comme illustrateur et caricaturiste pour divers périodiques et éditeurs turinois. À partir de 1899, l’artiste présente ses premières œuvres, influencées par le néo-impressionnisme, lors d’expositions internationales, essentiellement des paysages (Elisa ai giradini, 1902) et des sujets sociaux (Il Mendicante, 1902). Il donne des cours de peinture divisionniste (mise au point par Paul Signac) dans son atelier de l'Académie des beaux-arts de Rome où il enseigne à deux futurs condisciples, Umberto Boccioni et Gino Severini. Il aura également comme élève Rougena Zátková.

En 1910, Giacomo Balla adhère au futurisme, mouvement artistique italien initié par Boccioni en 1909 et théorisé par le poète Filippo Tommaso Marinetti : Balla signe deux manifestes publiés cette année-là, le Manifeste des peintres futuristes (en avril) puis le Manifeste technique de la peinture futuriste.

Il s'intéresse tout particulièrement au dynamisme de la couleur et de la lumière. Fillette courant sur un balcon (1912) représente l'aboutissement de sa phase futuriste, avec une division de la couleur en taches isolées qui créent l'illusion du mouvement. Cette phase s'ouvre par Lampe à arc (1909-1910), qui annonce les Compénétrations iridescentes composées entre 1912 et le début de l'année 1914.

En 1913, il vend ses tableaux figuratifs antérieurs : c'est la rupture stylistique, programmée et annoncée. Il compose désormais des collages et des peintures de « mots en liberté ».

En 1915, il écrit avec le peintre Fortunato Depero un manifeste intitulé Reconstruction futuriste de l'univers.

Durant la Première Guerre mondiale, l'atelier de Balla devient un lieu de rencontres pour les jeunes artistes mais, vers la fin de la guerre, le mouvement futuriste montre des signes de déclin. Après la guerre, il s'oriente vers le cinéma et le design.

Balla cosigne en 1929 le manifeste de l'aéropeinture futuriste (Manifesto dell'Aeropittura futurista) avec Marinetti, Fortunato Depero, Prampolini, Dottori, Benedetta Cappa, Fillia, Tato (it) et Somenzi pour sa publication dans la Gazzetta del Popolo du 22 septembre 1929, dans l'article intitulé Prospettive di volo.

En 1935, il est fait membre de l'Accademia di San Luca de Rome. En 1937, il rompt avec le futurisme mais y revient en 1948.

Balla participe à la Documenta 1 en 1955 à Kassel, en Allemagne. Ses œuvres ont été montrées de manière posthume à la Documenta 8 en 1987.

— Manifeste futuriste du vêtement antineutraliste, 1914.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Giacomo Balla Œuvres
Voir toutes 69 œuvres d'art