{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Eugène Burnand

Eugène Burnand

Поделиться: Article Wikipedia

Eugène Burnand est un peintre suisse né le 30 août 1850 à Moudon et mort le 4 février 1921 à Paris. D'un style réaliste, son œuvre picturale se compose notamment de scènes religieuses et de paysages de campagne. Un musée lui est consacré à Moudon en Suisse. Son tableau le plus célèbre se trouve au Musée d'Orsay à Paris : Les disciples Pierre et Jean courant au sépulcre le matin de la Résurrection.

Né le 30 août 1850 au château de Billens à Moudon dans une famille protestante, il est le fils d'Alexandre David Charles Édouard Burnand, colonel, inspecteur forestier et de Louise Henriette, née Foltz. Les premières années de sa vie se déroulent au château de Carouge dans les hauteurs de Moudon. En 1860, il est à Florence avec ses parents et découvre les grands peintres italiens. L'année suivante, il fait ses études secondaires à Schaffhouse, en 1867 il est inscrit à la section Architecture de l'école polytechnique de Zurich et obtient son diplôme d'architecte en 1871. Souhaitant devenir peintre, il réalise déjà ses premières œuvres artistiques en modelant une céramique représentation d'un chien Épagneul couché, terre cuite signée et datée 1869. Il abandonne l'architecture en 1871, après avoir rencontré à la demande de son père, Charles Gleyre, (1806-1874) qui l'encourage à persévérer dans son choix. Il part à Genève où il devient l'élève de Barthélemy Menn, en même temps que le peintre Ferdinand Hodler qui deviendra son ennemi.

En 1872, il intègre, à l'École des beaux-arts de Paris, l'atelier de Jean-Léon Gérôme qui a repris celui de Gleyre ; il se lie avec les peintres du mouvement dit « Naturaliste », Pascal Adolphe Jean Dagnan-Bouveret et Jules Bastien-Lepage, ainsi qu'avec les peintres suisses Charles Vuillermet, Auguste Bouthillier de Beaumont (1842-1889), Alfred Henri Berthoud (1848-1906), Léo-Paul Samuel Robert (1851-1923), Charles Giron (1850-1914), Michel Maximilien Leenhardt dit Max, qui est son cousin, Théophile Bischoff, Auguste Baud-Bovy et plus particulièrement avec les frères Girardet, Jules, Léon, Eugène et leurs parents, peintres et graveurs de renom depuis plusieurs générations, installés à Versailles et dont il va épouser une des filles.

En 1873, il effectue un voyage dans le midi de la France et en Camargue, après être passé chez son frère à Montpellier et chez Leenhardt à Clapiers. En 1875, il passe tous les ans, les mois d'été dans le château familial de Sépey sur la commune de Vulliens, dans le canton de Vaud. En 1877, il est à Florence puis à Rome et épouse après sept longues années d'attente en juillet à Versailles, Julia Girardet, aquarelliste, fille du graveur Paul Girardet et dont leur ami le peintre Léo-Paul Samuel Robert fera un portrait. Le couple s'installe à Versailles, au départ chez les parents Girardet, puis ils trouvent un logement près de chez eux, qu'ils quitteront en 1884. En 1879, naissance du premier de leurs neuf enfants, André, Eugène. Il s'initie à la gravure avec son beau-père et illustre pour la seconde fois un article dans la revue L'Illustration et dans le journal Le Tour du monde. Les relations de son frère banquier vont lui faciliter l'obtention d'un certain nombre de commandes.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Eugène Burnand Œuvres célèbres
Voir toutes 23 œuvres d'art