{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Le Soir sur la rue Karl Johan

Edvard Munch

Le Soir sur la rue Karl Johan

Edvard Munch
  • Date: 1892
  • Style: Expressionism
  • Période: European period
  • Genre: scène de genre
  • Media: oil, canvas
  • Dimensions: 84,5 x 121 cm
  • Commande Edvard Munch Reproduction peinture à l'huile
    Reproduction
    de commande

Soirée sur l'avenue Karl Johan (Aften på Karl Johan) est un tableau du peintre norvégien Edvard Munch, datant de 1892. Il montre la foule sur l'avenue Karl Johan à Kristiana (aujourd'hui Oslo). Il s'agit d'une des premières œuvres que Munch intégrera dans son cycle La Frise de la vie (Lyvsfrisen).

Le tableau montre l'avenue Karl Johan, la  principale avenue de Kristiana, dans une ambiance nocturne. À droite à l'arrière-plan, on voit le bâtiment du Storting ainsi que deux imposants peupliers et, sur la gauche, une rangée de maisons aux fenêtres éclairées. Sur ce côté de la route, un foule compacte se dirige vers l'observateur. Les hommes portent principalement des chapeaux hauts-de-forme et les femmes, des chapeaux clairs en paille, avec des rubans. Les visages sont inexpressifs, figés dans une attitude grimaçante, les yeux sont écarquillés. Les teints jaune phosphore ou vert criard contrastent avec le bleu rougi du ciel. Sur la droite passe une unique ombre noire dans la direction opposée.

Selon Franziska Müller, la perspective du tableau provoque un sentiment de menace. L'observateur du tableau fait face à la foule qui vient vers lui, de sorte qu'il a l'impression d'aller vers l'abîme ou vers son propre reflet. Dans les visages de la foule qui avance "tête contre tête", Anni Carlsson lit la peur, l'horreur et l'hostilité. Une seule personne marche à contre courant. Reinhold Heller voit une "menace de l'individu par la masse anonyme qui se presse", Nicolas Stang les "visages morts des petit-bourgeois ". Carlsson interprète le tableau comme une "confrontation de l'artiste avec le fantôme collectif des bourgeois", Müller une juxtaposition de "la foule et de l'individu" dans laquelle la seule personne exclue serait l'image de Munch lui-même.

Soirée sur l'avenue Karl Johan est une contrepartie au tableau Printemps sur l'avenue Karl Johan, peint deux ans plus tôt dans un style encore tout à fait impressionniste. Il montre l'avenue dans l'autre sens et dans une ambiance plus sombre. Le personnage qui remonte l'avenue renvoie au tableau du printemps. Pour Jean Selz, Soirée sur l'avenue Karl Johan annonce le nouveau style expressionniste dans l'œuvre de Munch ; une excitation nouvelle est perceptible, sans que le contexte de l'événement soit révélée à l'observateur. En ce sens, le tableau serait un précurseur du célèbre tableau Le Cri, dont la première version a été réalisée l'année suivante. Mais contrairement à cette œuvre à venir, la peur sur les visages reste "muette et d'autant plus redoutable". On trouve une synthèse des visages en forme de masque de Soirée sur l'avenue Karl Johan et de l'environnement et de la perspective du tableau Le Cri dans le tableau La Peur de 1894.

Arne Eggum rapproche le massif d'arbres de la Soirée sur l'avenue Karl Johan (que l'on retrouve dans le tableau Le Baiser de la même année) avec le tableau Toteninsel d'Arnold Böcklin. Les visages blêmes en forme de masques évoquent le peintre belge James Ensor dont Munch avait fait la connaissance à Bruxelles. Müller se réfère explicitement à l'œuvre la plus célèbre de James Ensor Entrée du Christ à Bruxelles, de 1888, dans laquelle une masse de citoyens de la ville, semblable à des stéréotypes et de l'hostilité à répondre. Elle établit également une comparaison avec les tragédies d'Henrik Ibsen et les tableaux de Paul Gauguin. Matthias Arnold voit une parenté entre les "visons angoissées" de Munch et celles de Goya ou de Kafka.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


Plus ...
Mots-clés:
streets-and-squares
  • Tag is correct
  • Tag is incorrect
Oslo
  • Tag is correct
  • Tag is incorrect

Court Métrage

Collection de films