{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

Dan Flavin

Daniel Nicholas Flavin Jr.

Поделиться: Article Wikipedia

Dan Flavin, né le 1er avril 1933 à Jamaica (New York) et mort le 29 novembre 1996 à Riverhead, est un artiste minimaliste américain célèbre pour avoir créé des installations spectaculaires de tubes fluorescents du commerce.

« La lumière est un objet industriel, et familier » écrit Donald Judd en 1964 lorsqu'il se penche sur le travail de Flavin, « c'est un moyen nouveaux pour l'art; désormais l'art pouvait être constituée de toute sorte d'objets, de matériaux, de techniques inédits ».

Daniel Nicholas Flavin Jr. est né à New York, d'origine irlandaise, il a étudié la prêtrise au séminaire préparatoire de l'Immaculée Conception à Brooklyn entre 1947 et 1952. Il rejoint l'United States Air Force avec son frère jumeau David John Flavin. Pendant son service militaire 1954-1955 il est formé à la météorologie et commence à étudier l'art avec le programme d'extension de l'université du Maryland en Corée.

À son retour à New York en 1956, Flavin fréquente brièvement l'école Hans Hofmann School of Fine Arts puis étudie l'histoire de l'art pendant une courte période à la New School for Social Research. Il envisage d’être historien de l'art pour financer son travail d'artiste. Puis il étudie la peinture et le dessin à l'université Columbia, à New York (1957-1959).

En 1959 Flavin est employé brièvement au Guggenhein Museum et plus tard en tant que gardien au musée d'art moderne où il fait la connaissance de Sol LeWitt, Michael Venezia, Robert Ryman, Robert Mangold, Soja Severdija et Lucy Lippard. Deux ans plus tard il se marie avec sa première épouse Sonja Serverdija une étudiante en histoire de l'art à l'université de New York et assistance chef de bureau au musée d'art moderne. Son frère jumeau meurt en 1962.

Le 7 juillet 1964, son fils Stephen Conor nait.

Dan Flavin meurt à Riverhead, New York, de complications du diabète. Un mémorial pour lui a été tenu au Centre de Dia pour les Arts, le 23 janvier 1997. Parmi les orateurs figuraient Brydon Smith, conservateur de l'art du XXe siècle au Musée des beaux-arts du Canada, Fariha Friedrich, une administratrice de Dia, et Michael Venezia, un artiste. La succession de l'artiste est représenté par David Zwirner, New York.

« On peut ne pas considérer la lumière comme un phénomène objectif, mais c'est pourtant ainsi que je l'envisages. Et, comme je l'ai déjà dit, jamais l'art n'a été aussi simple, ouverte et directe » Dan Flavin 1987.

Les constructions de Flavin marquent l’avènement d'une époque d'installation in situ, aujourd'hui banale.

Une œuvre de Flavin est définie dans un premier temps, par la disposition de tubes de lumière fluorescente puis c'est l'extension lumineuse qui détermine sa structure son épaisseur, son volume. En ce sens la dimension de l’œuvre est réglée par l'architecture (mur, plafond, sol) qui la délimite.

En envahissant l'espace la lumière de Flavin le transforme et le dématérialise souvent. Le bain lumineux a en effet pour propriété d'abolir les frontières entre l’environnement et l’appareil d'éclairage qui ne font plus qu'un. L’œuvre devient ainsi une « situation », un lieu d’expériences perceptives liées aux déplacements du spectateur. Comme le dit Donald Judd à propos de son travail, Flavin crée « des états visuels particuliers ».

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Dan Flavin Œuvres
Voir toutes 23 œuvres d'art