{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Christopher Wood

John Christopher Wood

Christopher Wood

John Christopher Wood

Поделиться: Article Wikipedia

Christopher ’’Kit’’ Wood, né le 7 avril 1901 à Knowsley, près de Liverpool et mort le 21 août 1930 à Salisbury, est un peintre anglais dont l’œuvre a influencé le développement du modernisme anglais, malgré la disparition prématurée de son auteur à la vie bohème, mouvementée et marquée par l'addiction aux drogues. C'est l'un des rares peintres britanniques à avoir obtenu une certaine reconnaissance dans la mouvance artistique parisienne des années 1920.

Christopher est le fils du médecin Lucius Wood et de son épouse Clare Arthur qui ont également une fille, Elizabeth. Il s'initie au dessin à l'âge de quatorze ans, pendant une convalescence : à la suite d'une blessure à la jambe lors d'un match de football, il est atteint d'une septicémie qui le contraint à rester dans la maison familiale pendant deux ans où il noue une relation forte avec sa mère tandis que son père est mobilisé par la guerre. De cet épisode, il conservera une claudication et s'aidera souvent d'une canne.

En 1919, il commence des études d'architecture à l'université de Liverpool où il rencontre Augustus John qui l’encourage à devenir peintre, avant que le collectionneur Alphonse Kahn ne l'invite à se perfectionner dans cette voie à Paris.

Dès 1921, Wood, surnommé ‘’Kit’’ par ses amis, y suit les cours de l'Académie Julian puis de la Grande Chaumière. Il s'intègre rapidement dans les cercles artistiques à la mode où Khan lui présente le diplomate chilien Antonio de Gandarillas, neveu de la mécène Eugenia Huici de Errázuriz qui a soutenu Picasso dans ses jeunes années. Cette rencontre aura une influence décisive sur la vie du jeune Wood. Riche, dilettante, homosexuel, opiomane et mondain, Tony de Gandarillas lui présente de nombreux artistes de Paris et l'initie à l’opium tandis que les deux hommes deviennent amants. Gandarillas soutiendra financièrement Wood, souvent impécunieux, jusqu’à sa mort. Pendant plusieurs années, le couple mènera une vie parisienne de bohème mondaine, entrecoupée de nombreux voyages et séjours à travers l'Europe, en Afrique du nord, en Grèce et en Italie. Invité en Italie par un couple fortuné dans une villa des environs de Florence, il se rend ensuite à Riva del Garda où il se lie d'amitié avec peintre russe Michel Sévier qui lui offre son premier set de peinture à l'huile et l'initie à la technique.

En 1924, Wood rencontre Jean Cocteau, également opiomane — dont le style au trait dépouillé appris de Picasso influencera son dessin — et expose pour la première fois seul à Londres. En avril 1925, Wood découvre les Ballets Russes à Monte-Carlo et en mai, à Rome, fait la connaissance de l'excentrique compositeur et peintre lord Berners.

Toujours en 1925, il expose en compagnie de Paul Nash à la galerie Redfern de Londres. En juillet 1926, grâce à Cedric Morris, il rencontre un couple d’artistes anglais avec lequel il restera intimement lié jusqu’à la fin, tant sur le plan personnel que sur un plan artistique : Ben Nicholson et son épouse Winifred. La même année, Eugenia Errázuriz le présente à Picasso, dont l’influence est indéniable sur son œuvre, qui apprécie son travail. La même année, en fréquentant Cocteau, il se lie sentimentalement avec Jeanne Bourgoint, un mannequin qui, avec son frère Jean, inspirera à Cocteau Les Enfants Terribles et dont Wood fera les sujets les plus expressifs qu'il produit à cette époque.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Christopher Wood Œuvres célèbres
Voir toutes 46 œuvres d'art
Avertissement