{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Aubrey Beardsley

Aubrey Vincent Beardsley

Поделиться: Article Wikipedia

Aubrey Vincent Beardsley, né le 21 août 1872 à Brighton et mort le 15 mars 1898 (à 25 ans) à Menton, est un graveur et illustrateur britannique, souvent associé au mouvement Art nouveau.

À l’âge de sept ans, il apprend qu’il est atteint de la tuberculose. Il subit sa première attaque à l’âge de neuf ans.

En 1884, sa mère, Ellen Pitt, trop malade pour s’occuper de lui et de sa sœur Mabel, les envoie chez une tante proche, c’est à partir de cette année qu’il assiste aux cours de la Bristol Grammar School pendant quatre ans.

En 1889 il travaille comme employé dans un bureau d’assurance à Londres, mais, las de cette profession, il quitte ce milieu pour rejoindre celui de l’art.

Sa carrière en tant qu'artiste débuta à la suite de sa rencontre avec le peintre préraphaélite Edward Burne-Jones en 1891 chez lequel il rencontre Oscar Wilde qui l'orienta vers la Westminster School of Art que Beardsley intégra en 1892 et où il suivit l'enseignement du professeur Frederick Brown.

Au début de l'année 1893, ayant apporté ses illustrations à Paris, il y fut, d'après une lettre envoyée à Scotson-Clarke cette année, "très encouragé par Puvis de Chavannes".

Son style rencontre un certain succès dès qu’il atteint l’âge de vingt ans, alors qu’il n’aura reçu qu’une formation succincte aux cours du soir de la Westminster School of Art.

Il fit ses débuts d'illustrateur en 1893 en se confrontant à un travail colossal pour un jeune artiste, à savoir les cinq cents vignettes et illustrations pour Le Morte d'Arthur de Sir Thomas Malory.

En avril 1893 parut le premier numéro de la revue The Studio, dont Beardsley réalisa la couverture.

Contemporain d’Oscar Wilde, il réalisa pour ce dernier des dessins en 1893 pour la version traduite en anglais de sa pièce Salomé publiée en 1894. Le succès fut à la hauteur du scandale.

Dandy et moderniste, Aubrey Beardsley devint célèbre pour avoir fondé en 1894, avec The Bodley Head, un magazine innovant intitulé The Yellow Book, dont il fut le directeur artistique des cinq premiers volumes avant que, associé à tort au scandale du procès d'Oscar Wilde, il ne soit renvoyé de son poste, en avril 1895, un an après la parution du premier numéro, par l'un des éditeurs, John Lane.

À la suite de cet événement il est approché par Leonard Smithers pour créer une revue concurrente : The Savoy. Aubrey Beardsley participe activement à cette revue, dont il est le directeur artistique, et y publie ses dessins mais aussi des textes. En effet, il est l'auteur d'un roman unique, The Story of Venus and Tannhäuser : Under The Hill (L'Histoire de Vénus et Tannhäuser, traduit par Michel Bulteau, a paru aux Éditions Viviane Hamy en 2007). Roman baroque et érotique, il en commence la rédaction en 1892 et publie les cinq premiers chapitres (sur dix) avant d'arrêter à cause de sa maladie. En 1895 il arrête définitivement l'écriture laissant inachevé ce récit librement inspiré d'un opéra de Wagner dont il appréciait particulièrement la musique. De plus, après sa participation aux trois premiers numéros, il cesse de collaborer dans The Savoy dont la parution est arrêtée en 1896.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Aubrey Beardsley Œuvres
Voir toutes 239 œuvres d'art