{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion
×

Amedeo Modigliani

Amedeo Clemente Modigliani

Amedeo Modigliani

Amedeo Clemente Modigliani

Поделиться: Article Wikipedia

Amedeo Clemente Modigliani /ame'deo kle'mente mɔdi'ʎani/, né le 12 juillet 1884 à Livourne (Italie) et mort le 24 janvier 1920 à Paris (France), est un peintre figuratif et sculpteur italien de l'École de Paris.

Se considérant initialement comme sculpteur, ce n'est qu'à partir de 1914 qu'il se consacre exclusivement au dessin et à la peinture de portraits et de nus. Ses œuvres, aux formes étirées et aux visages sans regard ressemblant à des masques, demeurent emblématiques de l'art moderne de cette époque. Il meurt prématurément, malade et alcoolique ; le surlendemain, sa compagne, Jeanne Hébuterne, enceinte de neuf mois, se suicide.

Né au sein d'une famille toscane d'origine juive séfarade, Amedeo est le quatrième enfant d'un homme d'affaires, Flaminio Modigliani et d'Eugénie Garsin qu'il a épousée en 1872. Son enfance est marquée par la faillite familiale et la maladie. À 14 ans, il subit une attaque de typhoïde et deux ans plus tard une pleurésie . En 1898, son frère de 26 ans, Emmanuel, est condamné à six mois de prison pour anarchisme. En 1900, une nouvelle crise de pleurésie se complique en tuberculose. L'année suivante, après une nouvelle attaque de tuberculose, sa mère l'emmène en convalescence et visiter Capri, Naples, Rome et Florence.

En 1902, il s'inscrit à l'école libre du nu, la Scuola Libera di Nudo de l'Accademia di Belle Arti à Florence dirigée par le professeur Giovanni Fattori, le peintre chef de file des Macchiaioli, et, l'année suivante, à l'Institut des arts de Venise où il fréquente les bas-fonds.

En 1906, il déménage à Paris, alors le centre de l'avant-garde, au Bateau-Lavoir, un phalanstère pour artistes de Montmartre. D'abord influencé par Toulouse-Lautrec, il s'inspire de Paul Cézanne, du cubisme et de la période bleue de Picasso. Il est remarqué pour sa vitesse d'exécution. Il ne retouche jamais ses tableaux mais ceux qui ont posé pour lui ont dit que c'était comme avoir son âme mise à nu.

En 1909, Paul Alexandre, ami et premier mécène de Modigliani, lui présente le sculpteur roumain Constantin Brâncuşi. Sur les conseils de ce dernier, il installe, en avril 1909, son atelier à la Cité Falguière de Montparnasse et se consacre à la sculpture sur pierre, qui pour quelque temps passe au premier plan de sa création. Malade et fatigué par son mode de vie, il fait un court séjour à Livourne cette même année 1909, qui servira en 1984 à étayer le « canular de Livourne ».

À Livourne et à Carrare, influencé par le style épuré de Brancusi, Modigliani s'investit à corps perdu dans la sculpture.

Il revient à Paris et loue un atelier à Montparnasse. En 1910, il fait la rencontre de la poétesse russe, Anna Akhmatova et vit une liaison avec elle, le temps du séjour de celle-ci à Paris. Elle lui inspira plusieurs dessins et au moins une peinture proches de la sculpture (Cariatides).

En 1911, Amedeo Modigliani expose plusieurs têtes de pierre dans l'atelier de l'artiste portugais Amadeo de Souza-Cardoso. Commence alors une période où le motif de cariatides envahit ses œuvres, tant en sculpture qu'en peinture. L'année suivante, des sculptures de Modigliani sont exposées au Salon d'automne. Amedeo Modigliani fait la connaissance des sculpteurs Jacob Epstein et Jacques Lipchitz, qui décrit l'art de Modigliani comme « l'expression de ses sentiments personnels[8] ».

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Amedeo Modigliani Œuvres célèbres
Voir toutes 352 œuvres d'art