{{selectedLanguage.Name}}
Se connecter Déconnexion

Alexander Archipenko

Олександр Архипенко

Alexander Archipenko

Олександр Архипенко

Поделиться: Article Wikipedia

Alexander Porfyrovych Archipenko est un sculpteur américain d'origine ukrainienne, né à Kiev le 30 mai 1887 et mort à New York le 25 février 1964.

Fils d'ingénieur, Alexander Archipenko a lui aussi étudié les mathématiques. L'artiste est d'ailleurs passionné par les relations entre art et science. Il se forme à la peinture et à la sculpture à Kiev et à Moscou de 1902 à 1906. Cette période lui a permis de se passionner pour les icônes byzantines, les fresques et les mosaïques de Kiev. Après un séjour à Moscou, il s'installe à Paris en 1908 où il entre en contact avec les courants d'avant-garde, en particulier le groupe des cubistes. Il est installé à La Ruche, 2, passage de Dantzig, un ancien pavillon des vins de l'Exposition universelle de 1889 aménagé en ateliers d'artistes. Il travaille en solitaire, préférant aller au musée du Louvre pour étudier la sculpture archaïque grecque plutôt que de se rendre aux Beaux-Arts dont il dédaigne l'enseignement académique. Un reproche que l'artiste a déjà adressé à ses professeurs de l'école d'art de Kiev qui ont fini par le renvoyer. Influencé par Rodin jusqu'à ses travaux présentés à Moscou en 1906, il s'affirme dès ses travaux parisiens à 24 ans comme l'un des chefs de file de la sculpture d'avant-garde.

En 1910, il expose au Salon des indépendants à Paris. Le vendredi 21 avril 1911 au XXVIIe Salon des indépendants, les œuvres de Albert Gleizes, Jean Metzinger, Robert Delaunay, Henri Le Fauconnier, André Lhote, Joseph Csaky et Archipenko font l'objet de critiques incendiaires dignes de celles provoquées par l'exposition des fauves. Envisagés comme des « maîtres-cubes », même Guillaume Apollinaire est déconcerté par cette exposition. On leur reproche le dévoiement du cubisme, sa caricature voire son anti-académisme. L'absence de Picasso et Braque (qui exposent exclusivement avec la galerie de Daniel-Henry Kahnweiler) à cette exposition est regrettée.

Sa première exposition en solo se déroule en Allemagne au musée Folkwang Hagen en 1912. Cette année, il ouvre à Paris une école d'art et rejoint la Section d'Or et produit ses premières peintures en relief : les sculpto-peintures. Au mois d'octobre 1912, à la galerie de la Boétie, est organisée la première exposition du groupe de la Section d'Or, avec Léger, Gleizes, Metzinger, Gris, Marcel Duchamp, Raymond Duchamp-Villon, Jacques Villon, Lhote, La Fresnaye, Marcoussis et Archipenko. Trente et un artistes avec deux-cents tableaux sans la présence de Picasso. Cette exposition présente un caractère didactique : le cubisme est entré dans une phase théorique quatre ans après sa naissance. L'exposition du groupe Section d'Or déclenche des critiques acerbes contre ces œuvres révolutionnaires : Apollinaire le défend dans ses rubriques de L'Intransigeant ou dans des préfaces de catalogues.

En 1913, quatre de ses œuvres sont présentées à l'Armory Show à New York. Il réalise ses premières gravures qui ont été reproduites dans la publication italienne futuriste Lacerba en 1914. Il participe au Salon des indépendants en 1914 et à la Biennale de Venise en 1920. Pendant les années de guerre, l'artiste réside à Cimiez près de Nice. De 1919 à 1921, il voyage à Genève, Zurich, Paris, Londres, Bruxelles, Athènes et d'autres villes européennes pour exposer ses œuvres. Sa première exposition en solo aux États-Unis a eu lieu en 1921 à New York à la Société Anonyme. En 1923, il quitte Berlin pour les États-Unis où au fil des ans il va ouvrir plusieurs écoles d'art à New York, Woodstock, Los Angeles, Chicago. Les trente années suivantes, il enseigne aux États-Unis dans les écoles d'art et dans les universités, même dans l'éphémère Nouveau Bauhaus. Il est devenu citoyen américain en 1928.

Ceci fait partie de l'article Wikipédia utilisé sous licence CC-BY-SA. Le texte intégral de l'article est ici →


More ...
Alexander Archipenko Œuvres
Voir toutes 46 œuvres d'art